Zenith: Pilot Type 20 40mm

Petit à petit, Zenith est en train de constituer une véritable ligne inspirée par la Type 20 initiale au sein de sa collection Pilot. La Foire de Bâle de 2013 fut ainsi le théâtre de la présentation de plusieurs montres partageant en commun la forme du boîtier, le cadran noir mat, les chiffres et les aiguilles caractéristiques, la minuterie en chemin de fer, la couronne en oignon qui définissent le style unique de cette ligne.

Sans aucune hésitation, c'est la plus "petite" montre qui m'a le plus séduit. En fait, sa taille reste tout à fait raisonnable avec un diamètre de 40mm. Cependant, elle semble très mesurée lorsqu'elle est comparée aux autres membres de la collection et du fait de son design.


La question qui peut immanquablement surgir est la suivante: compte tenu des origines et de l'esthétique de cette Type 20, une taille de 40mm est-elle appropriée? Ne va-t-elle pas apparaître comme trop étriquée? J'avais cette crainte en mettant pour la première fois la montre au poignet et finalement, le charme agit.

A vrai dire, les dimensions des chiffres et du secteur de la trotteuse, combinées avec le noir mat du cadran rend de prime abord la Type 20 40mm plus petite qu'elle n'est. Cependant, ce sentiment est contre-balancé par l'imposante couronne. C'est d'ailleurs pour cela que cette Type 20 arrive à convaincre. Tous les ingrédients qui apportent leur originalité au design semblent encore plus présents: les chiffres occupent une large partie du cadran, les aiguilles se distinguent nettement et la couronne impose sa forme.


Un tel résultat ne serait pas atteint si les finitions n'étaient pas au rendez-vous. Zenith a particulièrement soigné les différents éléments qui composent la montre. Le cadran est à ce titre une véritable réussite. Les chiffres entièrement faits de Superluminova sont exécutés avec une grande précision. Les aiguilles sont magnifiques avec notamment une très belle courbure de l'aiguille des minutes. Enfin, l'aiguille Zenith éclaire le sommet du cadran.

Le boîtier n'est pas en reste avec un travail de qualité y compris sur la carrure. 

La bonne nouvelle est que Zenith a su résister à certaines sirènes en proposant un fond plein. Ce fond apparaît presque comme une évidence. Le style de la montre l'impose. Il permet ensuite de profiter d'une très séduisante gravure des instruments d'aviation. Enfin, le mouvement qui équipe la montre est un Elite 681 d'un diamètre de 25,6mm bien inférieur à celui du boîtier.


J'aurais préféré un mouvement à remontage manuel dans ce contexte mais il ne faut pas nier l'évidence: Zenith ne possède pas de mouvement simple à remontage manuel contemporain. Et comme un mouvement automatique amputé n'aurait pas été non plus une solution, l'Elite 681 devient logique. Il présente ses performances habituelles avec une réserve de marche d'une cinquantaine d'heures minimum. La finesse du mouvement (3,47mm) permet de contenir la hauteur du boîtier (11,8mm).

La Type 20 40mm est un peu paradoxale au poignet: elle combine caractère avec une certaine élégance. Eh oui! Malgré la couronne en oignon, ses grands chiffres, le cadran noir, elle possède un subtil raffinement grâce notamment à un rapport diamètre/épaisseur maîtrisé. En outre, la simplicité est peut-être le meilleur atout pour ce type de montre. Alors que la Type 20 équipée du mouvement 5011 possédait un indicateur de réserve de marche, l'absence de toute complication supplémentaire se révèle être une des clés du succès. La cadran respire mieux et devient plus cohérent avec la source d'inspiration, les montres d'aviation.


Le bracelet en cuir de veau doublé de caoutchouc est très confortable et positionne bien la Type 20 sur le poignet. Il est en adéquation avec l'atmosphère qui se dégage. Cependant, j'imagine que la montre peut se prêter à l'exercice des changements de  bracelet puisque son design de caractère autorise quelques libertés à ce niveau.

Grâce à son approche maîtrisée, sa simplicité et son tarif raisonnable, la Type 20 40mm possède d'incontestables atouts qui la rendent très séduisante. Elle parvient même selon moi à éclipser les autres montres de la collection qui ont tendance à se perdre dans des complications peu à l'aise avec cette approche esthétique.

Commentaires

Anonyme a dit…
Bête question pratique : la couronne est-elle vissée ou pas ?