lundi 31 décembre 2012

Ma sélection de l'année 2012

Il est temps de faire un rapide bilan de l'année qui est en train de s'achever et de procéder à un choix des montres qui m'ont le plus surpris et séduit. Comme toujours, cette sélection est purement personnelle et subjective mais il faut bien se jeter à l'eau!

Je dois avouer que j'ai eu beaucoup de mal à constituer cette sélection. C'est peut-être un signe que 2012 fut une année solide, sérieuse mais sans réelle audace ni surprise à de très rares exceptions près. En un sens, la tendance 2011 s'est prolongée. Les Salons de Genève et de Bâle furent ainsi relativement sages présentant surtout des évolutions et des restructurations intelligentes de collection au détriment de véritables coups de coeur et de pièces audacieuses. La prudence gagne les marques et cela se sent ce qui n'empêche malheureusement pas la poursuite des augmentations des tarifs que je trouve de plus en plus décorrélées de l'évolution du contenu horloger.

L'influence de la clientèle chinoise n'est pas étrangère à ce retour à des esthétiques plus classiques.  Elle se manifeste également dans les diamètres plus contenus: les tailles délirantes sont moins présentes même si en moyenne, les diamètres demeurent dorénavant supérieurs  à ce qu'ils furent il y a quelques années et ce quelque soit le style de montre. 

Voici donc ma sélection, une sorte de top 10, sans ordre particulier. J'ai essayé de couvrir un large éventail de prix et bien entendu, ne sont considérées que les montres que j'ai pu voir et manipuler.

Avec du recul, une de mes préférées demeure l'Altiplano Squelette Ultra-Plate Automatique. Beaucoup plus convaincante que la version à remontage manuel, elle profite pleinement de la beauté du mouvement 1200S dans un diamètre de 38mm. Particulièrement bien finie, c'est un vrai régal que de profiter de ses moindres détails:


Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/05/piaget-altiplano-squelette-extra-plate.html

Le Tourbillon 24 secondes Contemporain de Greubel Forsey m'a rappelé d'une certaine façon l'Opus 6. J'apprécie beaucoup sur cette montre son côté plus épuré qui met parfaitement en valeur le caractère hypnotisant du Tourbillon incliné ainsi que la couleur dominante.


Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/search/label/Greubel%20Forsey

La nouvelle Grand Lange 1 ne surprend guère par son design mais elle séduit imparablement par son équilibre, par son côté élancé, par le soin apporté aux détails (la grande date est élargie afin de respecter les proportions) et par son nouveau mouvement à unique barillet. L'agrandissement du diamètre par rapport à la Lange 1 "classique" ne nuit pas à son élégance.


Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/02/lange-sohne-grande-lange-1-2012.html

Opus 12 d'Harry Winston propose un fascinant ballet de 27 aiguilles pour indiquer le temps. Elle est à la fois une prouesse technique et une réussite esthétique. Malgré sa complexité, tous les prototypes tournaient sans souci lors de la Foire de Bâle, preuve d'une conception aboutie menée par Emmanuel Bouchet et Centagora en collaboration avec Harry Winston.

Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/05/harry-winston-opus-12_28.html

En fin d'année, Girard-Perregaux nous a invité à un voyage artistique avec la Trilogie consacrée au Corbusier. 3 montres pour marquer 3 étapes importantes dans la vie de l'artiste mais aussi 3 différentes techniques de création de cadrans. C'est la Vintage 45 La Chaux-de-Fonds qui m'a le plus séduit par la beauté de son cadran en marqueterie de nacre.

Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/12/girard-perregaux-la-trilogie-le.html


Petit à petit, Peter Speake-Marin oeuvre pour créer une collection structurée. Dans ce cadre, la Serpent Calendar représente parfaitement l'objectif poursuivi. La montre ne possède certes pas un mouvement de manufacture comme le SM2 mais elle profite d'un calibre Technotime construit selon les spécifications communiquées par Peter Speake-Marin. L'élégance de son boîtier et le plaisir de retrouver l'aiguille serpentine font le reste. La montre fait mouche et en plus, elle est proposée à un tarif raisonnable dans sa version en acier!



Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/04/peter-speake-marin-serpent-calendar.html

Chaque année, Denis Flageollet me surprend par son audace et je dois avouer que je ne suis pas insensible non plus à l'approche esthétique de De Béthune. La DB27 Titan Hawk se veut plus accessible et comporte une date affichée par le biais d'une aiguille centrale reprenant le principe de la DB10 Réédition. Malgré son prix plus contenu (mais qui reste un prix De Béthune!), la DB27 reprend les brevets de la marque et utilise le boîtier à berceaux qui lui donne une forte personnalité. Un vrai concentré du savoir-faire de De Béthune!


Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/03/de-bethune-db27-titan-hawk.html

L'édition limitée dédiée au marché français de l'Admiral's Cup Legend 42mm n'est pas révolutionnaire mais pourquoi bouder son plaisir? Voici une montre spécifiquement créée pour notre marché et qui en plus renouvelle le style de l'Admiral's Cup en lui donnant une touche de montre militaire. Une très bonne surprise de la fin d'année.

Pour en savoir plus:
http://equationdutemps.blogspot.fr/2012/11/corum-admirals-cup-legend-42-edition.html

Et si 2012 marquait le retour en très grande forme de François-Paul Journe? Avec le Chronomètre Optimum, il combine échappement bi-axial et remontoir d'égalité pour présenter une montre qu'il avait imaginé depuis de nombreuses années déjà. Et comme je trouve aussi le cadran très beau, je ne pouvais pas l'oublier dans ma sélection.


Enfin, l'Urwerk UR-210 m'a immédiatement fait penser à une de mes montres préférées de tous les temps: l'Opus V. J'ai retrouvé dans l'Urwerk UR-210 cette combinaison d'heures vagabondes et d'aiguille rétrograde qui casse l'habituelle animation lente et continue des Urwerk: l'UR-210  est plus rock 'n' roll, cela se voit et cela se sent lors du changement d'heure!


J'aurai l'occasion  de revenir sur ces deux dernières montres en leur consacrant des articles en début d'année prochaine.

Comme toujours ce Top 10 prête évidemment à discussion et certaines montres pourraient être remplacées par d'autres. Je n'ai pas par exemple évoqué le SphéroTourbillon ni la MOONMACHINE qui méritaient sûrement d'être présents au sein de cette liste. Mais j'ai voulu me limiter à dix montres afin de m'obliger à faire un choix le plus resserré possible.

J'en profite pour remercier toutes les équipes des marques pour leur disponibilité et leur accueil au cours de l'année 2012.

PS: vous pouvez revisiter la sélection de l'année 2011 ici.

Aucun commentaire: