dimanche 18 novembre 2012

Salon QP 2012: Revelation

Revelation est la marque fondée en 2007 par Anouck Danthe et Olivier Leu, designers industriels de formation, qui ont par le passé oeuvré pour les plus grandes marques comme JLC, Audemars Piguet, TAG Heuer ou Omega. Grâce à leurs solides expériences respectives, ils décidèrent de créer leur propre marque afin de pouvoir exprimer les idées qu'ils souhaitaient personnellement porter. Si des communiqués de presse furent diffusés en 2010, c'est véritablement en 2012 que la collection Revelation devient réalité.

En fait, rarement le nom d'une marque aura été aussi bien choisi car il symbolise parfaitement le concept derrière chaque montre de la collection. Ce concept se résume à la faculté que possède le propriétaire de la montre de découvrir, de révéler les "entrailles" de sa montre sans l'enlever du poignet. Cette faculté est rendue possible par le "Revelation System" qui fonctionne par le jeu de deux verres polarisants qui en se combinant bloque totalement ou laisse passer la lumière. Ce système s'opère de deux façons: soit via l'ouverture du couvercle supérieur du boîtier (R01 Double Complication) soit grâce à un astucieux mécanisme commandé par  la lunette crantée (R03 Magical Watch Dial). Grâce aux verres polarisants, le mouvement se dévoile derrière l'affichage du temps, transformant ainsi totalement la montre.

La R03 Magical Watch Dial:



A ce jour, la collection est composée de 3 montres:
  • La R01 Double Complication est équipée du Tourbillon Manège. Ce Tourbillon n'est visible qu'après l'ouverture progressive du couvercle, la montre donnant sinon l'impression de n'être qu'une montre simple à deux aiguilles.
  • La R02 Haute Horlogerie est la même montre si ce n'est que le Tourbillon est visible de façon permanente.
  • La R03 Magical Watch Dial est une montre chronographe équipée du Revelation System s'opérant via la lunette crantée.
A titre personnel, c'est bien le système par la lunette qui m'a le plus convaincu car il permet de porter la montre sans contrainte, que le mouvement soit visible ou non. En fait, c'est un peu deux montres en une que Revelation nous propose: selon l'humeur, les circonstances, la R03 peut apparaître comme un simple chronographe ou comme une  montre au cadran fouillé.

Il serait dommage cependant de ne se focaliser que sur cette caractéristique car le contenu horloger, notamment des R01 et R02 est également à la hauteur.

La R03 Magical Watch Dial est une montre au diamètre imposant (45mm) dont la forme de la lunette crantée facilite sa manipulation. Lorsque le mouvement est caché, le cadran propose une présentation très classique et lisible même si l'épaisseur des aiguilles peut nuire à la lecture du compteur des minutes ou des heures dans certaines positions. La finition est très propre et le design somme toute assez classique même si j'aurais préféré des chiffres arabes à 12 heures: le XII semble un peu en décalage par rapport à l'esthétique des sous-compteurs. Une fois la lunette tournée, la montre prend sa véritable dimension et le squelettage du mouvement apparaît.


Le mouvement automatique modulaire est constitué d'une base ETA 2892 et d'un module chronographe squeletté Dubois Depraz. C'est une configuration que j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer avec l'Ocean Sport Chronographe de Harry Winston. Il s'agit évidemment d'un squelettage industriel mais le rendu géométrique s'harmonise avec l'esthétique générale de la montre. L'anneau des quantièmes apparaît ce que la R03 ne laisse pas supposer lorsque le mouvement est caché. Il aurait été peut-être judicieux de mieux mettre en valeur la lecture de la date lorsque le mouvement est visible même si chacun pourra utiliser le repère qu'il voudra. Pour des raisons d'architecture du module, il est de toutes les façons préférable de maintenir l'anneau.



Le travail sur le boîtier en acier est intéressant, dénotant un soin apporté aux détails comme le prouvent l'intégration des poussoirs et la forme des cornes.

La R03 Magical Watch Dial est donc une montre plutôt réussie, imposante mais confortable et dont le module de chronographe est bien mis en valeur par le Revelation System. Ce dernier donne ainsi un aperçu convaincant de son potentiel.

Les R01 et R02 sont d'un autre niveau du point de vue purement mécanique. Ces deux montres sont animées par un mouvement Tourbillon Manège exclusif, à remontage manuel, entièrement conçu par la marque.

Je dois avouer que j'ai été particulièrement séduit par ce Tourbillon. En effet, la cage est fixée au centre du calibre si bien qu'elle parcourt l'intégralité du cadran pour effectuer sa rotation par minute. Compte tenu de la taille de l'organe régulant, un imposant contrepoids a été rendu nécessaire afin d'équilibrer l'ensemble. Le rendu visuel est à la fois séduisant et original, seul peut-être l'AstroTourbillon de Cartier peut évoquer quelques similitudes. La taille du contrepoids et de l'organe régulant donne un côté très puissant à ce Tourbillon qui ressemble à une arbalète. Ce n'est pas pour me déplaire, les Tourbillons évoquant généralement la délicatesse et la légèreté. 

La R02 Haute Horlogerie:



L'énergie nécessaire au fonctionnement de ce Tourbillon est de fait considérable: les 4 barillets en série permettent une réserve de marche de 48 heures pour une fréquence de 3hz ainsi qu'une régularité de marche.

Le cadran est particulièrement animé car derrière le Tourbillon, la rotation de la roue de seconde, située à 12 heures, peut être observée. Son sens anti-horaire apporte une jolie dynamique sur le cadran car s'opposant au sens de la rotation de la cage du Tourbillon.



Incontestablement, le spectacle est à la hauteur et c'est presque naturellement que mon coeur tend vers la R02 plutôt que vers la R01. En effet, il est logique de penser qu'il vaut mieux profiter de ce ballet de façon permanente car sur la R01, le couvercle doit être ouvert pour découvrir la cinématique du Tourbillon. Il y a cependant un côté magique sur la R01. Grâce à la gâchette à 6 heures, le couvercle est libéré. En se relevant lentement grâce au mécanisme d'ouverture, le jeu des verres polarisants fait apparaitre progressivement le mouvement, un peu comme le soleil levant. Le choix se fait finalement entre deux façons d'apprécier le mouvement: l'approche subtile et délicate de la R01 ou l'approche directe et immédiate de la R02.

La finition des R01 et R02 est très soignée et évidemment plus qualitative que sur la R03 car le contexte y est bien plus propice. En retournant les montres à Tourbillon Manège, nous découvrons deux ponts se faisant face, celui des barillets et celui des rouages, dont les formes géométriques ne définissent pas moins de 32 angles rentrants pour un total dépassant la cinquantaine.

Les R01 et RO2 partagent en commun avec la R03 la taille imposante de leurs boîtiers (45mm). Cette taille ne m'a nullement dérangé dans ce contexte précis car elle permet de créer un cadre idéal pour l'animation du Tourbillon. L'épaisseur est plutôt contenue (14mm) pour des montres aux effets de volume qui se ressentent. Je m'attendais à une hauteur de boîtier supérieure, c'est donc un bon point.

Mon bémol est la présence sur le verre du texte "produit & assemblé en Suisse" qui ne me semble pas indispensable sur la R02 alors qu'il vaudrait mieux dégager au maximum la vue sur le Tourbillon. Rien de bien grave cependant et sur la R01, le texte permet d'équilibrer le cadran lorsque le mouvement est caché.

La R01 est commercialisée en série limitée de 15 pièces par type de matériaux: titane PVD noir, or jaune, or rose et pvd noir et or gris. La R02 rentre en revanche de façon permanente dans la collection même si compte tenu des caractéristiques techniques, la production demeurera limitée.

Revelation fut pour moi une très bonne surprise découverte au cours du Salon QP. Les possibilités offertes par le jeu des verres polarisants me semblent vastes et si les futures complications sont aussi pertinentes et bien exécutées que ne l'est le Tourbillon Manège, Revelation pourra faire entendre de façon durable sa singularité au sein du concert horloger. J'espère aussi que le système via la couronne pourra être adapté sur le Tourbillon Manège car la complication le mérite.

Merci à l'équipe Revelation pour son accueil pendant le Salon QP 2012.

Aucun commentaire: