mardi 27 novembre 2012

Corum: Admiral's Cup Legend 42 Edition Limitée France

Le Salon Belles Montres 2012 a donné l'occasion à Corum de dévoiler une édition limitée dédiée exclusivement au marché français de l'Admiral's Cup Legend 42. J'avais découvert cette Corum dans sa version originale lors de Foire de Bâle 2011 et j'avais été séduit par l'utilisation très intelligente du boîtier Admiral's Cup qui permettait de définir une montre à la fois simple, élégante et originale mise en valeur par la finition de son cadran. En apprenant la présentation de cette édition limitée, j'ai eu deux sentiments: le plaisir de constater que le marché français n'était pas délaissé et une légère appréhension liée au risque de perdre le raffinement du modèle initial. Le résultat est heureusement surprenant et réussi car Corum a su éviter l'écueil de l'utilisation des recettes vues et revues qui ne font au final qu'engendrer l'ennui.

Toute la réussite de cette édition limitée réside dans l'harmonie des couleurs qu'elle propose. Le boîtier a subi un traitement PVD de couleur grise qui lui va plutôt bien car la lunette dodécagonale reste clairement perceptible. Le cadran en laiton noir contraste subtilement avec le boîtier et le guichet de date, fort heureusement toujours noir semble s'estomper. Les chiffres ont une certaine envergure grâce au Superluminova beige et cet ensemble crée une sorte de nouvel équilibre.

En effet, le reproche qui peut être fait à l'Admiral's Cup Legend 42 est lié à l'utilisation du mouvement ETA2895, certes fiable et éprouvé mais trop petit pour le boîtier. Dans le contexte de l'édition limitée le secteur de la petite seconde passe au second plan car les chiffres qui remplacent les index bâton de la montre d'origine  occupent une place considérable sur le cadran. Et au final, chaque élément semble à sa place alors que le problème de la taille du mouvement demeure.

Les aiguilles combinent de façon quasi idéale avec le cadran et le boîtier en reprenant les couleurs grises et beiges. Finalement, c'est une atmosphère de montre d'inspiration militaire qui est ainsi élaborée tout en conservant l'ambiance nautique inhérente aux Admiral's Cup: les fanions sur le rehaut sont toujours présents car indissociables de cette collection.

Le fond du boîtier  permet d'apprécier le mouvement. Ce dernier ne possède aucune caractéristique particulière si ce n'est une masse oscillante décorée. Il est visible à travers une glace saphir fumée qui préserve l'environnement chromatique. L'emplacement de la métallisation argentée "Série Limitée France" sous la glace n'est pas gênante car s'agissant d'un mouvement standard, l'essentiel demeure visible.

 C'est une fois mise au poignet que cette édition limitée surprend le plus: elle tranche considérablement avec la montre d'origine en abandonnant son côté raffiné pour explorer une dimension plus baroudeuse. Les chiffres contribuent à cette impression mais pas uniquement. Le bracelet en veau de couleur moutarde apporte la touche finale qui parachève ce design inhabituel pour une Admiral's Cup Legend. Pour le reste, l'impression de confort au poignet de la montre d'origine demeure.

Avec cette édition limitée qui se distingue par son originalité et son prix accessible, Corum réussit à donner un coup de projecteur sur son marché français alors que la marque n'y possède pas de boutique propre. C'est un geste que les détaillants Corum apprécieront car il témoigne d'une ambition commerciale plaisante à constater: il n'y a pas que l'Asie dans les business plans et c'est mieux ainsi!

Aucun commentaire: