Lange & Söhne: Saxonia Thin Or Gris

Comme nous pouvions nous y attendre, suite à la présentation de la Saxonia Thin en Or Rose en 2011, Lange a dévoilé lors du SIHH 2012 une version en Or Gris de sa montre à deux aiguilles.

Très brièvement, puisque je vous l'avais décrite en détails précédemment, la Saxonia Thin occupe une place à part chez Lange car abordant un thème peu mis en avant par la marque jusqu'alors: la finesse du boîtier. Compte tenu de son diamètre relativement important (40mm) et de sa faible épaisseur (5,9mm), la Saxonia Thin  est une montre très élancée et très pure. Son cadran se distingue par l'originalité des index et par l'absence de trotteuse.



Afin de limiter sa hauteur, le mouvement L093.1 présente une architecture différente de celle des autres mouvements simples à remontage manuel de Lange. En effet, dans le cas de la Saxonia Thin, la platine 3/4 n'occulte pas certains éléments qui sont habituellement recouverts: le cliquet, le rochet et la roue de couronne. Le résultat est ainsi visuellement plus attractif selon moi car moins frustrant tout en conservant les qualités intrinsèques d'un mouvement Lange: douceur au remontage, finition irréprochable et décoration suivant la tradition saxonne. A noter la réserve de marche de 72 heures s'inscrivant dans la tendance générale qu'a Lange à les augmenter. La Saxonia Thin peut donc être laissée le week-end et reprise sans avoir besoin de la remettre à l'heure.

J'aime beaucoup la version en Or Rose car la chaleur du métal contre-balance efficacement le côté très épuré du cadran.



Qu'en-est-il exactement avec la version en Or Gris? Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lange a joué pleinement la carte de la discrétion. La montre dans sa globalité se retrouve dans une ambiance de couleurs neutres qui renforce sa sobriété. La lecture de l'heure demeure aisée même si les aiguilles se détachent visuellement moins que sur la Saxonia Thin en Or Rose. J'apprécie d'ailleurs ce subtil contraste entre les aiguilles et le cadran.

Montre d'une rare élégance, la Saxonia Thin répond parfaitement à l'attente d'une clientèle à la recherche d'une pièce à la fois discrète, très bien finie et au contenu horloger de qualité. En cela, Lange ne s'est pas trompé. Cependant, je ne peux m'empêcher de penser qu'il y avait ici une formidable occasion de faire preuve d'un peu plus d'audace.

Tous ceux qui connaissent Lange depuis la renaissance de la marque se souviennent de l'éventail de cadrans disponibles et notamment des cadrans bleus qui équipaient les premiers modèles. La 1815 36mm avait par exemple connu un cadran bleu en début de carrière et l'avait terminée avec un cadran noir.



La Saxonia Thin en Or Gris, par sa taille, par l'esthétique de son cadran se prêterait parfaitement à un cadran sombre. J'y verrais plusieurs avantages: cela casserait le côté trop sage, la perception de taille serait réduite et la différence avec la version en Or Rose deviendrait manifeste. Je l'imagine souvent avec un cadran bleu profond et j'aimerais sincèrement que Lange ose sortir de temps en temps de son crédo du cadran argenté, sûrement le plus consensuel, le plus intemporel mais qui dans certains cas peut sembler trop raisonnable pour être vraiment passionnant. 

Néanmoins, mon souhait ne doit pas occulter les qualités propres de cette Saxonia Thin en Or Gris qui demeure une montre d'un grand raffinement.

Merci à l'équipe Lange pour son accueil au cours du SIHH 2012.

Commentaires