Piaget: Gouverneur Chronographe

L'arrivée d'un nouveau boîtier au sein d'une collection est toujours un événement d'importance pour une marque. La présentation par Piaget du boîtier Gouverneur au cours du SIHH 2012 n'a pas dérogé à la règle: il s'agit d'une démonstration de l'ambition de développement de Piaget qui grâce à cette ligne de montre complète et renforce sa collection Black Tie. C'est, à vrai dire, une excellente nouvelle, j'avais très fréquemment ressenti une sorte de manque dans cette collection. Si nous examinons le catalogue Piaget, nous observons une grande diversité de boîtiers:
  • l'Altiplano, rond et ultra-plat, n'a pas la vocation d'accueillir des complications.
  • Les Emperador, du fait de leur différentes formes, sont d'un abord plus difficile.
  • Le Polo joue sur le thème du sport-chic avec une personnalité très affirmé.
Il manque donc un boîtier plus consensuel, plus à même d'être utilisé à la fois pour des montres simples et compliqués et qui conserve les principes d'élégance inhérents à Piaget: tel est l'objectif du Gouverneur.

Pour bien montrer le rôle clé que va jouer cette nouvelle ligne, Piaget a dévoilé d'entrée de jeu 3 montres (en or rose sans sertissage et en or gris avec sertissage): une automatique avec date, un Tourbillon volant avec affichage des phases de lune et un chronographe avec second fuseau. Je propose de rentrer un peu plus en détails sur cette dernière qui constitue ma préférée.

Je considère le boîtier Gouverneur comme une réussite esthétique car il joue avec deux formes (le rond et l'ovale) pour créer un effet visuel original tout en préservant le classicisme et le raffinement requis. Il faut dire que deux prestigieux designers se sont penchés sur son berceau, deux designers qui connaissent très bien la maison Piaget: Emmanuel Gueit et son père. Au-delà de la belle histoire familiale, leur maîtrise des codes Piaget a sûrement contribué à donner l'impression que ce boîtier, pourtant tout nouveau, était déjà présent chez Piaget depuis de nombreuses années. C'est pour moi sa plus grande réussite.

Le diamètre du boîtier est de 43mm et il est parfaitement rond. La lunette est l'élément fondamental. Elle joue un double-rôle. Par sa forme, elle définit le pourtour ovale du cadran et apporte cette dimension originale. Par son épaisseur, elle maîtrise voire réduit le sentiment de taille, ce qui est le bienvenu compte tenu du diamètre. Les cornes sont aussi cruciales: courtes, galbés, elles aussi permettent de contrôler la taille perçue et d'améliorer le confort: la montre épouse très bien la forme du poignet. Un détail esthétique rappelle le soin apporté dans la conception du boîtier: les poussoirs du chronographe sont ovales et se fondent harmonieusement dans le style de la montre.

De prime abord, la Gouverneur Chronographe semble être un chronographe classique avec compteur des minutes et trotteuse permanente. Ce n'est pas le cas. Comme de coutume chez Piaget, le mouvement chronographe automatique de manufacture s'accompagne de l'affichage du second fuseau: tel est le rôle du sous-cadran à gauche. Le sous-cadran de droite est dédié au compteur des minutes tandis que la trotteuse centrale mesure les secondes écoulées. Il n'y a donc pas de trotteuse permanente ce qui n'est pas très grave sauf pour ceux qui aiment avoir cet indicateur de marche. Le mouvement 882P est, il faut bien l'avouer, petit (27mm) pour un boîtier de 43mm. Heureusement, un gros travail esthétique a été effectué sur le cadran. Sa partie périphérique, décorée avec des rayons de soleil, permet de l'équilibrer en faisant office d'une sorte de seconde lunette. Le guichet de date est donc moins perdu sur le cadran et les sous-cadrans semblent moins "loucher". La finition du cadran est au même niveau d'excellence que celle du boîtier. J'apprécie notamment la façon dont les deux sous-cadrans sont mis en valeur.

Du point de vue des performances, le 882P se situe parmi les références des calibres chronographes de manufacture: outre un fonctionnement très agréable des poussoirs, il propose un flyback et l'affichage sur 24 heures d'un second fuseau comme indiqué précédemment. Les amateurs de la Polo Chronographe ne seront donc pas dépaysés même si ici, le guichet de date se trouve positionné à 6 heures. Grâce à l'utilisation d'un double-barillet, sa réserve de marche est de 50 heures, chronographe en fonctionnement. La fréquence est de 4hz. La finition du mouvement est à l'image de la montre: sobre et raffiné. Le mouvement en soi n'est pas d'une beauté fracassante mais il respire la qualité. Sa finesse (5,6mm) constitue aussi un atout dans ce contexte d'élégance.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, malgré ses 43mm, la Piaget Gouverneur Chronographe se porte de façon très confortable et donne l'impression d'être plus petite qu'elle n'est. Evidemment, la question logique est de se demander pourquoi Piaget n'a pas souhaité proposer un diamètre plus petit, peut-être plus dans l'esprit d'élégance. J'y vois au moins deux raisons à cela. La première pour compléter la collection avec un boîtier se démarquant plus des boîtiers ronds existant. La seconde pour permettre la mise en valeur de la lunette qui crée tout le style et l'originalité de ses lignes. Dans un contexte plus petit, je ne suis pas sûr que le résultat aurait été aussi convainquant. En tout cas, j'ai pris du plaisir à porter ce chronographe très sensuel par ses courbes.

Je souhaite chaleureusement remercier l'équipe Piaget pour son accueil au cours du SIHH 2012.

Commentaires