jeudi 26 janvier 2012

Greubel Forsey: Tourbillon 24 secondes Contemporain

Au cours du SIHH 2012, Greubel Forsey a dévoilé une belle surprise avec ce Tourbillon 24 secondes Contemporain. Il ne s'agit nullement de la montre la plus compliquée de la collection mais elle m'a fortement séduit par son apparente simplicité... et peut-être parce que sous certains aspects, elle m'a rappelé l'Opus 6 de Harry Winston.

Un peu secrètement, j'espérais une montre de ce type chez Greubel Forsey, une montre qui allierait à la fois la beauté du Tourbillon 24 secondes et un design plus épuré qui la mettrait encore plus en valeur. Et c'est le cas ici: l'heure devient presque prétexte et s'efface derrière le caractère hypnotisant du Tourbillon.

Contrairement à l'Opus 6 qui proposait un affichage original du temps, il est ici présenté dans sa forme la plus traditionnelle par le biais de deux majestueuses aiguilles qui survolent une platine tri-dimensionnelle en titane bleui par une oxydation spécifique. Ne cherchez pas le cadran: il n'y en a pas. Les index sont insérés dans une sorte de couronne en saphir tandis que le 12, unique repère, semble lui aussi flotter. Toute cette approche esthétique basée sur le bleu royal et sur les effets de lumières apportés par l'utilisation du saphir donne une légèreté, un côté aérien à la Tourbillon 24 secondes Contemporain.

La partie supérieure (côté droit) ne sert qu'à afficher discrètement le nom de la marque et la réserve de marche. L'essentiel du spectacle se situe dans la partie inférieure (côté gauche).

L'Opus 6:

Grâce à cette mise en scène idéale, le Tourbillon incliné à 25 degrés et qui effectue une rotation complète en 24 secondes focalise totalement notre attention. Si sur l'Opus 6, son pont était relativement présent, ici il devient presque invisible grâce là encore à l'utilisation du saphir. L'idée est simple et bienvenue. Evidemment, ce Tourbillon n'est pas nouveau pour tous ceux qui suivent avec attention Greubel et Forsey mais le fait de le voir évoluer dans un contexte inhabituel lui confère une nouvelle dimension. Vous remarquerez la graduation des 24 secondes autour qui n'a pour but que de nous rappeler la célérité de la rotation. La trotteuse se trouve au-dessus du Tourbillon, les secondes étant indiquées par une petite aiguille rouge, peut-être la seule touche de couleur qui rompt l'harmonie de l'ensemble.

Le caractère hypnotisant du Tourbillon:



Le mouvement côté ponts est également une réussite. L'idée a été de créer une sorte de contraste entre les ponts en maillechort grenés très géométriques et les immenses roues. Nous retrouvons la même ambiance chromatique que le côté face du cadran avec la platine en titane bleui qui se découvre sous les ponts et les roues. Le résultat est visuellement magnifique et sous un certain aspect donne un sentiment erroné: non, contrairement à cette apparente simplicité, le mouvement qui anime la montre est complexe même si le Tourbillon concentre l'essentiel de l'excellence technique mise en oeuvre. Les performances du mouvement, d'une fréquence de 3 hz et d'une réserve de marche de 72 heures, sont évidemment cohérentes avec celles des autres Tourbillons 24 secondes.

Le Tourbillon 24 secondes Contemporain est une montre imposante au boîtier platine, d'un diamètre de 43,5mm et d'une épaisseur de 15,2mm. Cependant son esthétique portée sur la légèreté visuelle a une influence positive sur le ressenti au poignet... C'est sûrement paradoxal mais le côté aérien du Tourbillon, des index, du "12" font presque oublier le poids du platine. Le seul regret peut-être est que la partie supérieure droite du côté face semble un peu vide. L'Opus 6 y consacrait l'affichage du temps et sous cet angle-là semblait un peu plus équilibrée.

Mais ce détail s'oublie bien vite à l'observation de Tourbillon dans cet univers de saphir et de titane bleui. Il y un côté apaisé dans ce Tourbillon 24 secondes et très vite je me suis laissé embarqué dans cette ambiance de légèreté et de quiétude. Une réalisation remarquable de la part de Greubel Forsey commercialisée dans le cadre d'une série limitée de 33 pièces.

Un grand merci à l'équipe Greubel Forsey pour son accueil pendant le SIHH 2012.

Aucun commentaire: