mardi 15 novembre 2011

Peter Speake-Marin: Spirit Pioneer

La Spirit Pioneer n'est sûrement pas la montre la plus impressionnante réalisée par Peter Speake-Marin mais il s'agit d'une des plus importantes.

En effet, elle symbolise deux étapes clé de la vie de Peter Speake-Marin:
  • les débuts quand, en tant que restaurateur de pièces anciennes à Londres, il avait travaillé pendant son temps libre sur une montre militaire Longines de la première moitié du XXième siècle et qui devint une de ses montres favorites, la portant quasi quotidiennement. Le design de la Spirit Pioneer est inspiré par cette montre qui rappelle la première partie de sa vie d'horloger.
  • la période récente, marquée par la crise et les difficultés qui obligèrent Peter Speake-Marin à traverser la tempête avec beaucoup de détermination. La devise inscrite sur le fond du boîtier "Fight, Love & Perserve" a clairement guidé son action ces derniers mois et explique grandement le nom donné à la montre.
Derrière les symboles, la Spirit Pioneer est une montre extrêmement séduisante.

Tout d'abord, c'est un retour aux sources par l'utilisation du boîtier Piccadilly en acier d'un diamètre de 38,5mm et d'une épaisseur de 13,5mm. Je connais très bien les reproches faits à ce boîtier: il est trop épais pour son diamètre, les cornes sont imposantes etc... Et alors? C'est justement tout ce qui fait son caractère et son intérêt! Et puis, ce n'est pas sans un certain plaisir que je peux manipuler la très belle et imposante couronne en diamant. Le boîtier n'est pas le seul rappel du passé car le mouvement qui équipe la Spirit Pioneer est le FW2012 qui est en fait un ETA 2824 retravaillé par Peter Speake-Marin.

Attention, quand je parle ici de "retravaillé", il s'agit vraiment d'un travail en refonte et non pas une vague décoration du mouvement avec un rotor en or. Non, Peter Speake-Marin a revu entièrement le système de remontage, redessiné ou remplacé les ponts, la platine, le rotor, le train de rouages. Si l'architecture de mouvement reste la même, les performances du mouvement, grâce à une efficacité du remontage améliorée, sont améliorées tout en profitant de la fiabilité inhérente au 2824. La fréquence est évidemment de 4hz et la réserve de marche de 42 heures. La finition des pièces cachées est également totalement revue même si malheureusement elle reste cachée: le rotor dont la forme caractéristique fait partie du style de Peter Speake-Marin tourne au-dessus non pas du traditionnel pont qui lui est rattaché mais d'une platine qui recouvre entièrement le mouvement. Nous pouvons trouver cela dommage mais c'est un point important pour Peter Speake-Marin car rappelant d'anciennes montres de poche anglaises ainsi que sa montre de poche "Fundation". Et finalement, la platine met en valeur la révolution du rotor.

Peter Speake-Marin nous a habitué à une très grande diversité de cadrans mais à travers la Spirit Pioneer, il aborde un thème nouveau: celui du cadran d'inspiration militaire. Nous pouvons regretter que le cadran ne soit pas en émail mais je dois avouer que je fus très surpris par le rendu de ce cadran laqué noir. La Spirit Pioneer est une montre très lumineuse finalement grâce au contraste apporté par les aiguilles, chiffres, index par rapport au cadran.

Je trouve la forme des aiguilles "Fundation" magnifiques et la présence su Super-Luminova ne nuit pas à leur élégance. Les chiffres légèrement en relief contribuent également à la beauté du cadran dont la petite touche d'originalité est apportée par le motif qui reprend la forme du rotor elle-même inspirée par celle d'une roue manivelle d'un tour d'horloger. Un vrai hommage à l'horlogerie traditionnelle!

Au poignet, la Spirit Pioneer provoque une grosse claque car elle a un côté très radical. Du fait de son cadran noir et de la présence de nombreux éléments dessus, elle fait plus petite dans sa partie dédiée à l'affichage qu'une Piccadilly de taille similaire à cadran en émail. Les cornes et couronne semblent donc encore plus proéminentes ce qui n'est pas pour me déplaire.

Mais et c'est tout le paradoxe, il ne faut pas se laisser abuser par le diamètre du boîtier. La Spirit Pioneer ne se porte pas comme une montre de 38mm: elle taille beaucoup plus grand et si vous avez un petit poignet, les cornes auront tendance à dépasser.

La montre malgré ses cornes imposantes se porte avec confort car un bracelet très épais en cuir vieilli la maintient bien sur le poignet. Rarement un bracelet aura été aussi bien adapté à une montre de Peter Speake-Marin: il renforce son identité à la fois militaire (ou plutôt baroudeuse pour être plus dans le contenu du message délivré), met en avant la beauté du cadran et remplit efficacement son rôle. Bref, une vraie réussite!

Vous l'avez compris, je fus donc très séduit par la Spirit Pioneer. A travers cette montre, j'ai retrouvé tout ce qui m'attirait dans les Piccadilly mais dans un contexte différent: le boîtier au caractère affirmé, le mouvement FW2012... L'utilisation de ce mouvement combiné avec d'autres décisions (cadran laqué, boîtiers Piccadilly en acier) permet d'afficher un prix de vente juste en dessous des 10.000 CHF ce qui est un prix très attractif pour une montre issue d'un horloger indépendant de grand talent. Mais je pourrais détailler longuement les nombreuses raisons qui me font aimer la Spirit Pioneer, je pense sincèrement que c'est le message qu'elle délivre qui m'a le plus marqué. En tant qu'admirateur du courage et de l'audace des horlogers indépendants, je ne pouvais qu'être sensible à la devise inscrite sur le fond du boîtier.

La Spirit Pioneer est une montre vendue dans le cadre d'une série limitée de 68 pièces (68 comme l'année de naissance de Peter) et constitue la dernière opportunité de retrouver le mouvement FW2012.

Un grand merci à Peter Speake-Marin et à Olivier Marguerat pour leur accueil pendant le Salon QP 2011.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Question bête: le prix est-il HT ou TTC?

WIs.

François-Xavier Overstake a dit…

TTC (taxes suisses).

Fx

Jacques-olivier a dit…

Une vraie merveille cette montre... le cadran est à tomber par terre !! Je regrette juste le diamètre de 38,5 malheureusement trop petit pour mon poignet.

Jacques-olivier a dit…

Et merci pour cette revue !

Anonyme a dit…

Cette montre est vraiment somptueuse. Jacques-Olivier, rassure toi. Bien que le diamètre soit de 38,5, la montre va vraiment à tous les poignets car elle est épaisse. Pour l'avoir vue de près...(sans pouvoir concrétiser ;-), elle va parfaitement à un gros poignet.
Personnellement, je trouve que cette montre se détache vraiment...elle est distinguée sans être trop excentrique et d'une qualité horlogère certaine.