dimanche 16 octobre 2011

François-Paul Journe: Octa UTC

Avec l'Octa UTC, François-Paul Journe souhaite apporter une dimension supplémentaire aux montre affichant les heures d'au moins deux fuseaux différents et qui indiquent aussi le second fuseau horaire auquel elles font référence. Pour faire simple, nous rencontrons deux types de montres qui correspondent à cette description:
  • Les montres dites à heures universelles qui permettent d'avoir une lecture directe du temps sur les 24 fuseaux horaires (voire même plus avec notamment la Vacheron Constantin Patrimony World Timer). Elles se caractérisent par la présence d'un anneau des fuseaux autour du cadran qui permet la lecture instantanée de l'heure pour chaque fuseau
Une montre Heures Universelles, la Patek 5130:


  • Les montres à double fuseau "complexes" qui outre l'affichage de l'heure locale et de l'heure de domicile indiquent, généralement dans un guichet (par exemple la Harry Winston Z5) ou par de nouveau l'anneau des fuseaux (la Lange 1 Timezone) la référence du second fuseau.
Une montre double fuseau permettant l'affichage de la référence du second fuseau, la Lange 1 Timezone:


Vous comprenez donc qu'à travers le descriptif de ces montres, quelque soit le système utilisé, l'écart qui existe entre des villes de deux fuseaux reste immuable. Si vous prenez une Word Timer de Patek, vous aurez par exemple constamment 3 heures d'écart entre Paris et Dubai et 6 heures entre Mexico et Londres.

Or cet écart peut évoluer du fait du passage aux heures d'été. Tout d'abord, tous les pays ne sont pas dans ce système. Ensuite, il existe des pays qui changent d'heure à des dates différentes. Le décalage horaire entre deux villes de fuseaux différents peut fluctuer plusieurs fois dans l'année.

L'objectif de l'Octa UTC est justement de permettre à la fois l'affichage des fuseaux de référence mais également de pouvoir gérer les fluctuations des décalages. L'astuce? Elle est simple finalement. L'Octa UTC donne une "liberté" au second fuseau de référence en lui permettant d'être à +1/0/-1 par rapport à l'écart "classique" avec le fuseau de l'heure de domicile. Les 24 fuseaux ne sont pas affichés à travers un guichet ni un anneau des villes mais par le biais d'une projection du Globe divisée en fuseaux horaires. Afin de facilité la lecture, les fuseaux sont indiqués par succession de couleurs. L'utilisateur doit bien maîtriser la couleur de son fuseau de domicile et celle du fuseau du pays qui l'intéresse car, autant le dire tout de suite, la lisibilité n'est pas le point fort de cette zone de la montre. Retrouver la France dans ce monde coloré de quelques mm de diamètre relève de l'examen ophtalmologique... mais avec de la pratique, on peut s'y habituer. En ce qui me concerne, j'utilise la partie centrale de l'Afrique, de couleur marron, comme repère pour la France. Mais cela surprend beaucoup au départ.

Lorsque nous prenons possession de l'Octa UTC pour la première fois, nous devons initialiser le fuseau de domicile. Grâce à un petit outil, nous actionnons le poussoir à 4h00 pour que le bon fuseau soit aligné. Puis si nous nous déplaçons, nous utilisons la couronne en position 1 pour que le fuseau où nous nous rendons soit positionné en face du zéro: l'aiguille en or affiche donc automatiquement le temps local par le biais d'un cadran 24 heures (attention à bien lire les chiffres correspondant à cette aiguille et non pas les chiffres principaux).

Imaginons maintenant que vous habitez Paris, que vous voyagez à Tokyo mais que la France soit passée à l'heure d'été (elle avance d'une heure) alors que le Japon ne l'a pas fait. Si vous positionnez le Japon sur "0", vous êtes dans la situation "normale". Or du fait du passage, vous devez positionner le fuseau du Japon sur +1 car le décalage horaire s'est réduit. Ainsi, vous aurez bien les 7 heures d'écart entre les deux pays. Imaginons qu'une semaine plus tard, le Japon passe également à l'heure d'été: vous remettez le Japon sur "0" et l'écart repasse à 8 heures.

Changeons de sens. Vous habitez Tokyo et vous vous rendez à Paris. Même situation, la France passe à l'heure d'été mais le Japon ne bouge pas. Vous positionnez le fuseau de la France sur -1 et vous aurez les 7 heures d'écart au lieu des 8.

En fait, la montre s'adresse avant tout à des personnes ayant une parfaite connaissance des pratiques horaires du pays visité. Car si vous ne savez pas si le pays passe à l'heure d'été et le cas échéant, quand il le fait, vous ne pourrez pas ajuster le fuseau. L'Octa UTC ne gère pas évidemment automatiquement cette problématique mais elle vous donne la possibilité de le faire.

François-Paul Journe a utilisé l'organisation traditionnelle des cadrans Octa pour insérer cette complication: le cadran horaire décentré libère ainsi un espace pour l'affichage du système des fuseaux tout en maintenant la date et l'indicateur de la réserve de marche. Fidèle à ses principes, la complication est logée dans le même espace afin de préserver la finesse du boîtier. Le mouvement 1300 servant de base, l'Octa UTC présente le même rendu visuel en la retournant que d'autres Octa. Nous retrouvons en toute logique les performances traditionnelles du 1300 avec une fréquence de 3hz et une réserve de marche de 5 jours. La finition du mouvement est elle aussi conforme à nos attentes et réalisée avec soin.



L'originalité réside dans les détails du cadran que ce soit par le biais de la représentation du Globe utilisant une projection de Peirce Quincuncial (l'hémisphère nord est situé au centre alors que l'hémisphère sud est réparti à la périphérie) ou de l'aiguille en or du second fuseau et de sa graduation associée.

Comme toute Octa, l'UTC se porte avec grand confort car épousant parfaitement le poignet que ce soit dans sa version 38 ou 40mm. Le boîtier est disponible soit en platine soit en or rouge.

Innovante, réinterprétant la complication de l'affichage des deux fuseaux avec le standard de qualité Journe, l'Octa UTC a tout pour séduire. Cependant, il y a un signe qui ne trompe pas: j'ai commencé l'article en décrivant longuement la complication. Car si elle est astucieuse, elle nécessite une certaine gymnastique intellectuelle car le positionnement du second fuseau en +1/0/-1 se fait en fonction de plusieurs paramètres: heures d'été ou pas, second fuseau situé à l'est ou à l'ouest du fuseau de référence. Compte tenu de sa complexité, il y a finalement plusieurs cas de figure. Soit le client finit par ne plus se préoccuper de l'heure d'été et il conserve le second fuseau sur zéro. La montre fonctionne comme une Dual Time à écarts constants. Soit il gère vraiment le changement d'heure mais il ne le fera que sur son second fuseau de préférence car la lisibilité du globe permet difficilement de jongler entre différentes zones. Soit il ne rentre pas dans l'esprit de la complication et préfèrera une Octa plus simple proposant un contenu horloger similaire, le cachet d'aspirine en moins.

L'Octa UTC m'a donc provoqué un sentiment mitigé. Je salue l'idée de faire bouger les décalages horaires sur une échelle de deux heures. Je reconnais la qualité du travail et cette faculté à insérer une nouvelle complication dans cet infime espace situé entre le cadran et le 1300. Mais pour profiter de l'intérêt de la complication, il faut à la fois connaître les passages aux heures d'été des pays et également lire sans difficulté la représentation des fuseaux. Ces deux contraintes font qu'une Dual Time simple, sans représentation de la référence du second fuseau, donnera la même liberté à l'utilisateur. Et une montre Heures universelles sera plus lisible. Certes, il n'y aura plus le plaisir d'avoir une complication inhabituelle au poignet. Mais le côté pratique, sur une montre de voyages, est primordial. Quoi qu'il en soit, que nous soyons séduits par la complication ou totalement réfractaire à son fonctionnement, François-Paul Journe aura de nouveau imaginé une montre suscitant le débat.

Aucun commentaire: