Cartier: Rotonde Heures Sautantes

La Rotonde Heures Sautantes fait partie de ces montres qui ont l'air faussement simple. Elle tire profit d'un affichage du temps particulièrement bien pensé afin de permettre une vision totale et permanente du guichet des heures y compris lors de leurs sauts. En effet, un des problèmes réguliers des montres Heures Sautantes est le chevauchement par l'aiguille des minutes du guichet des heures à la soixantième minute, juste au moment où l'heure saute. Evidemment, les horlogers ont défini une multitude de systèmes corrigeant ce problème: répartition des fonctions horaires sur le cadran, affichage alternatif des minutes (par guichet ou par aiguille rétrograde), aiguille des minutes évidée etc...

L'avantage de la solution proposée par Cartier, inspirée par une montre de poche des années 20, est qu'elle combine l'affichage traditionnel des minutes, l'originalité des heures sautantes tout en respectant les codes esthétiques de la marque. Ainsi, et c'est très rare dans un tel contexte, l'heure est indiquée par le biais de chiffres romains. Et comble du raffinement: la signature secrète de Cartier a bien été maintenue dans la diagonale du "V" du "VII"... comme de coutume.

En fait, cette montre me plaît beaucoup et c'est une de mes préférées de la Collection Haute Horlogerie. Il y a différentes raisons à cela.

Tout d'abord, son diamètre reste "contenu": 42mm. C'est une taille très respectable mais mesurée lorsqu'on la compare avec celle des autres montres de la collection. Elle est ici idéale car préservant l'élégance de la montre et permettant au cadran d'être suffisamment grand pour respirer.

Ensuite le travail de finition sur le cadran est très bien exécuté. Ce cadran est le plus bel atout de cette Rotonde. Sa partie centrale propose un guillochage de couleur ardoise sur lequel est apposé une grille argentée satinée. Cette grille dessine des sortes d'index virtuels, inutiles mais qui décore efficacement le cadran et lui donne un joli effet de volume. L'anneau sur lequel est positionnée la flèche des minutes est en aluminium tout comme celui qui supporte les heures afin d'alléger les parties mobiles. Le cadran est loin d'être monotone combinant harmonieusement divers effets décoratifs.

Enfin, Cartier a privilégié un mouvement à remontage manuel, fin et spécifiquement dédié à cette Rotonde. Le mouvement 9905 MC a une fréquence de 4hz et une réserve de marche, plutôt généreuse de 65 heures. Sa présentation est correcte et détail amusant, sa décoration est totalement dans le style de la "Collection Privée" avec les ponts frappés par un motif au logo de Cartier. Je ne trouve pas ce mouvement particulièrement beau et il semble un poil petit pour le boîtier. En revanche, il n'est pas dénué d'atouts. Il est très agréable au remontage et sa réserve de marche permet de laisser la montre le week-end sans avoir besoin de la remettre à l'heure. Mais surtout, il est techniquement intéressant car Cartier a amélioré le système d'heures sautantes en utilisant deux roues en étoile conjointes. L'avantage par rapport au système traditionnel à roue unique est de dissocier le stockage de l'énergie (lié à une roue) de l'affichage via le disque des heures (lié à l'autre roue). Ainsi, le disque des heures a un comportement stable (il ne tremblote pas comme cela peut arriver avec des montres similaires), il saute instantanément à la soixantième minute et surtout l'énergie requise par le saut est moindre ce qui est positif pour le comportement du mouvement.

La Rotonde Heures Sautantes ne s'adresse pas aux amateurs de cadrans animés. En dehors du saut une fois par heure, seule la discrète flèche des minutes se meut en parcourant la périphérie du cadran. La montre est donc relativement inerte même si cela ne nuit pas à son charme. Car justement, elle dégage un charme certain grâce à sa taille équilibrée, à la présentation du cadran et à ce grand chiffre romain qui se transforme toutes les heures. Le boîtier "Rotonde", élancé et l'élégante couronne perlée à cabochon sont de plus parfaitement adaptés à la complication. En fait, cette Rotonde donne l'impression d'être au croisement entre deux collections, une sorte de passage de témoin entre la Collection Privée et la Collection Haute Horlogerie et c'est justement cette place à part qui la rend si séduisante.

La Rotonde Heures Sautantes est déclinée en deux versions, en or gris et en or rose avec la même finition de cadran dans les deux cas. C'est pour cela que ma version préférée est celle en or rose car plus chaleureuse et apportant un contraste plus fort entre le cadran et le boîtier.

Merci à l'équipe de la Boutique Hall of Time à Bruxelles.

Commentaires

Anonyme a dit…
Article toujours aussi intéressant et bien écrit, le fond et la forme sont réunis. Pédagogie suffisamment rare pour être signalée.

Cependant, je ne serais pas contre une explication sur la signature secrète de Cartier.

Wis.