Vacheron Constantin: Patrimony Contemporaine Excellence Platine (42mm)

Je dois avouer que j'éprouvais une certaine crainte en lisant le communiqué de presse présentant la Patrimony Contemporaine Excellence Platine. Est-ce que Vacheron n'était pas allé trop loin en déclinant cette Patrimony dans un boîtier de 42mm? Est-ce que la montre n'allait pas souffrir du syndrome de l'oeuf sur le plat? Il fallait en avoir le coeur net et la découvrir de visu.

Il y a un côté amusant dans cette montre finalement: Vacheron élargit le boîtier et en même temps, les designers ont travaillé à réduire la taille perçue. Et il faut bien l'avouer: ces derniers ont plutôt réussi dans leur entreprise car cette Patrimony est plus équilibrée que nous pouvions le penser au départ.

Comment un tel résultat a-t-il été obtenu?
  • les index appliqués sont relativement longs diminuant ainsi la partie centrale du cadran.
  • l'utilisation du platine "brut" donne un côté frappé au cadran et casse sa monotonie.
  • le cadran est légèrement bombé.
  • les cornes sont courtes et incurvées: le bracelet est ainsi très proche du boîtier.
  • le boîtier est plus complexe et plus géométrique que nous l'imaginons, contribuant à la réussite esthétique de l'ensemble.
  • la montre, heureusement, n'est pas une ultra-fine: son épaisseur de 7,3mm lui permet de conserver un ratio diamètre/épaisseur acceptable.
  • Les aiguilles facettées sont raffinées, à la fois simples et subtiles.
Ainsi, lorsque j'ai mis la montre au poignet, elle m'a semblé plus "raisonnable", plus équilibrée que la simple lecture du communiqué de presse ne le laissait supposer. Elle passait sans problème sur mon poignet et la taille ne m'a pas choqué.

Malheureusement, il y a un côté moins convainquant dans cette belle histoire: c'est le fond du boîtier qui permet d'observer le mouvement 1120. Il ne faut pas se méprendre sur mes propos: le 1120 est un excellent mouvement et sa finition, subtile et discrète, bien dans l'esprit de Vacheron. Et grâce à lui, la montre profite d'un remontage automatique (la version 40mm est équipée du 1400 à remontage manuel). Cependant, sa taille de 28,4mm, loin d'être ridicule en soi, fait que le 1120 semble nager dans le boîtier. Incontestablement, un fond plein aurait été plus judicieux. Ce souci n'apparaît pas du tout côté cadran, la montre étant une pure deux aiguilles.

Certains pourront rétorquer qu'il aurait été dommage de ne pas profiter du travail sur le rotor: il a été évidé afin de sculpter une Croix de Malte qui, outre son intérêt décoratif, donne une bien meilleure visibilité sur le mouvement. Nous retrouvons sinon les performances traditionnelles du 1120 avec sa fréquence inhabituelle de 2,75hz et sa réserve de marche de 40 heures, un peu courte selon les standards d'aujourd'hui.

Enfin, que faut-il penser de l'inscription PT950 sur le cadran des différents modèles Excellence Platine? Après tout, le propriétaire de la montre sait pertinemment qu'ils ont été conçus autour de ce matériau (même les fils du bracelet sont en platine!), alors à quoi bon? Et puis, on s'habitue à cette discrète inscription qui rend le cadran moins symétrique. A titre personnel, elle ne me dérange nullement, que ce soit sur cette Patrimony ou sur les autres Excellence Platine. Les photos ont tendance à accentuer sa présence.

Le passage à un boîtier de 42mm de la Patrimony Contemporaine Excellence Platine est donc plutôt réussi car l'équilibre général a été préservée. Cette nouvelle Patrimony qui fut dévoilée à la rentrée 2011 et vendue dans le cadre d'une série limitée de 150 pièces, s'adresse à une clientèle qui pourra être séduite par l'utilisation d'un calibre automatique au détriment du 1400. J'aurais cependant préféré un fond plein plus adéquat dans ce contexte.

Un grand merci à l'équipe Vacheron France.

Commentaires