samedi 17 septembre 2011

Bell&Ross: Vintage WW1-92

Après avoir dévoilé la WW1-97 Réserve de marche à la Foire de Bâle 2011, Bell&Ross étoffe la ligne WW1 au sein de la collection Vintage avec la présentation de 4 nouveaux modèles à la fin de l'été. 2 reprennent les codes de la WW1-97 Réserve de marche tandis que les 2 autres, les WW1-92, proposent une approche stylistique différente.

Les WW1-92 Military et Heritage se distinguent entre elles par leurs jeux de couleurs respectifs.

La Military, ma préférée du lot, se situe dans une ambiance plus traditionnelle pour ce type de montre avec un revêtement luminescent blanc des chiffres, index et aiguilles qui contraste avec le cadran noir galvanique. Le boîtier de 45mm est en acier microbillé et le bracelet en veau vieilli.

Military à gauche, Heritage à droite:



L'Heritage affiche une teinte de luminescence "sable" tandis que son boîtier est traité avec une finition PVD gris. Le bracelet en veau naturel reprend la couleur habituelle des montres "Heritage" de Bell&Ross.

Pour le reste: nous sommes face aux mêmes montres, c'est donc uniquement un critère esthétique qui guidera l'acquéreur potentiel à faire son choix entre les deux.

Heritage:

Nous retrouvons des points communs dans toutes les montres WW1 de la collection Vintage: le diamètre du boîtier (45mm), le fond plein, les anses à fil et bien évidemment, l'inspiration par les codes et caractéristiques des montres militaires du passé. Il s'agit bien d'inspiration et non de clonage: n'attendez donc pas une cohérence avec la montre militaire d'origine qui vous semble la plus proche et c'est mieux ainsi.

La plus grande réussite des WW1 et des WW1-92 plus précisément est le dessin de leurs boîtiers. J'aime beaucoup le contraste apporté par l'écart réduit entre les anses et le diamètre du boîtier. Cela renforce le caractère des montres et réduit la perception de taille. Avec des anses plus écartées, elles seraient devenues plus banales... et plus lourdes visuellement.

Military:

La graduation des heures au centre du cadran mettant en valeur celle des minutes périphérique ainsi que le triangle luminescent à 12 heures sont bien évidemment un hommage aux montres d'observation. C'est la raison pour laquelle je regrette que l'aiguille des heures ne corresponde pas exactement à la graduation: j'aurais donc raccourci cette aiguille quitte à déséquilibrer un peu son rapport de taille par rapport à celle des minutes.

J'ai nettement préféré sinon le bracelet en veau vieilli de la Military par rapport à celui en veau naturel de l'Heritage n'étant pas fan des inscriptions dessus. La couleur du boîtier de l'Heritage, traitement PVD gris oblige est cependant plus subtile.

Military:

Pas de surprise côté mouvement, les deux WW1-92 utilisent comme leur nom l'indique un calibre ETA2892. C'est un mouvement fiable et réputé, largement répandu: pas de souci à ce niveau. J'ai cependant toujours trouvé son efficacité du remontage plutôt moyenne donc je ne porterais pas la montre de façon permanente sans donner de temps en temps quelques tours de couronne. Fort heureusement, le fond du boîtier est plein: un mouvement visible n'aurait pas été dans l'esprit des montres et de plus, le spectacle n'aurait pas été très beau compte tenu de la taille du boîtier.

Au poignet, les 2 WW1-92, plus plates que les autres WW1, semblent, malgré leur diamètre identique, plus petites. Elles se portent avec confort étant légères et bien maintenues par le bracelet immédiatement souple. Cependant, il y a un petit écart entre le bracelet et le boîtier si bien qu'elles ont tendance à légèrement déborder sur les petits poignets. Cela n'empêche pas de les porter mais ce n'est pas très joli visuellement. Les personnes aux poignets plus importants n'éprouveront pas le même souci.

Heritage:

Grâce à cette ligne WW1 dont l'objectif est de rendre hommage aux premières montres qui furent portées au poignet, Bell&Ross étoffe sa gamme afin de réduire sa dépendance aux résultats de la collection Aviation qui est aujourd'hui le blockbuster de la marque. Les deux WW1-92 sont des montres bien réalisées, sans contenu horloger révolutionnaire mais qui ne souffrent d'aucun reproche majeur. Elles séduiront les amateurs de la marque qui souhaiteront retrouver comme sur un modèle Aviation une montre aux proportions généreuses mais avec un boîtier rond cette fois-ci.

Merci à l'équipe Bell&Ross pour le temps qu'elle m'a consacré.

Aucun commentaire: