mardi 9 août 2011

MB&F: HM2-Black et Red SV

J'ai déjà présenté différentes déclinaisons de la HM2 mais j'avais envie de revenir sur les deux versions qui ont constitué de très belle façon le point final de cette Machine: les HM2-Black et Red SV.

La HM2 est ma Machine préférée. La principale raison est esthétique. La HM2 a redéfini la montre rectangulaire "horizontale" et regorge de détails lui donnant beaucoup de charme comme la parfaite intégration des informations sur la face avant, le fonctionnement de la couronne et l'efficacité de sa boucle déployante. On peut certes lui reprocher sa taille considérable (59x38x13mm) mais ce côté imposant fait partie du style de la HM2. La HM2, c'est un subtil mélange entre un côté démesuré et une approche plus rationnelle de l'affichage des informations que la HM1.

Horlogèrement parlant, la HM2 présente un contenu solide avec un module développé par Jean-Marc Wiederrecht combinant heures sautantes, minutes rétrogrades, affichage des phases de lune sur deux hémisphères et quantième rétrograde. Le calibre de base est l'efficace et performant GP3100 que nous retrouverons par la suite sur la HM3.

Je la considère enfin comme la plus pratique au quotidien parmi les 4 Machines avec son affichage du temps entièrement situé à droite de la montre, avec sa complication poétique (affichage des phases de lune sur les deux hémisphères), la présence des quantièmes satisfaisant tous ceux qui ne peuvent se passer de la date.

Il fallait des HM2 d'impact pour tourner cette page importante dans l'histoire de MB&F et ces deux déclinaisons, présentées chacune dans le cadre d'une série limitée de 18 pièces ne déçoivent nullement.

Evidemment, lorsqu'elles furent dévoilées, elles n'ont pas procuré le même sentiment de surprise que la HM2-SV initiale. Malgré cela, comme souvent avec une Machine, de légères modifications peuvent totalement transcender l'esthétique et c'est le cas ici.

Que ce soit la HM2-Black SV (Verre Saphir et Titane avec revêtement PVD noir) ou la HM2-Red SV (Verre Saphir et Or rose), ces deux HM2 fascinent par leur rendu visuel. La partie supérieure des deux Machines en Verre Saphir les allège, découvre leurs entrailles et les rend lumineuses, en total contraste avec la HM2.2 "Black Box". Les HM2-Black et Red SV sont des montres qui de par leur transparence semblent profiter de ce dernier tour de piste pour enfin se dévoiler... Je les considère, par leur côté plus éclairant (le joint entre les parties du boîtier de la HM2-Black SV apparaît comme une sorte de néon), plus apaisé comme les plus belles HM2. Cette Machine qui pour moi a été le symbole de la maturité et de la confirmation de la marque créée par Max Büsser méritait bien une telle sortie!

La HM2-Red SV est la version la plus élégante, le mélange entre les parties sombres et l'or rose définit une atmosphère très chaleureuse. La HM2-Red SV, c'est un peu le spectacle offert par le feu d'une cheminée:

Bien évidemment, nous retrouvons le rotor caractéristique de MB&F:

La HM2-Black SV est plus originale, un poil plus décalée, plus électrique. Le vert est une des couleurs préférées de la marque puisqu'il sera aussi utilisé avec la Frog:

Vous noterez la cohérence de la finition du mouvement par rapport à chaque version de la Machine.


Cette plongée dans le passé récent de MB&F ne doit pas nous faire oublier qu'en cet été 2011, nous abordons la dernière ligne droite avant la présentation de la HM5 qui bien évidemment nous surprendra beaucoup. Avez-vous déjà vu une Machine qui ressemblait à une autre? Max Büsser voudra sans aucun doute nous prouver que sa capacité à provoquer des émotions horlogères ne pourra pas être démentie.

Aucun commentaire: