jeudi 18 août 2011

Gérald Charles: Tourbillon Maestro Carrée (homme à Gérald Genta)

C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le décès de Gérald Genta. Pour lui rendre un modeste hommage, j'ai souhaité vous présenter une montre qui porte sa signature... au sens premier de l'expression, moins connue que ces célèbres créations et symbolisant tout autant son talent.

Gérald Charles (les deux prénoms de Gérald Genta) est la marque qu'il a créé en 2001 après avoir vendu sa société éponyme en 1998. Car Gérald Genta, c'était cela également, une sacrée énergie, un esprit entrepreneurial, un sens profond des affaires... car il fallait de la volonté pour se lancer dans une nouvelle aventure à 70 ans.

5 ans après le lancement de Gérald Charles, Gérald Genta présentait la Tourbillon Maestro Carrée dont l'objectif était de proposer une montre squelette d'un style nouveau mettant en valeur la construction du mouvement et le ballet de l'organe réglant.

Lorsque nous examinons cette Tourbillon Maestro Carrée, elle nous semble de prime abord fort différente des montres icônes que Gérald Genta a pu créer tout le long de sa carrière. C'est un peu le paradoxe mais il est plus connu pour des montres simples à deux ou trois aiguilles dessinées pour d'autres marques (Royal Oak, Nautilus, Constellation etc...) que pour le travail réalisé pour son propre compte. Car Gérald Genta aimait les complications et tout particulièrement les Tourbillons et les Sonneries. Ce n'est pas un hasard si la Grande Sonnerie de 1994 fut un temps la montre bracelet la plus compliquée au monde.

On est clairement loin ici de la pureté d'un cadran d'une Nautilus et pourtant très vite les points communs, le style Genta se dévoilent.

Le boîtier de forme très géométrique en est peut-être l'expression la plus évidente. Pratiquement carré (44 sur 42mm) et ici en platine, il possède une épaisseur idéale (12mm) qui permet d'apprécier de beaux effets de volume sur le cadran sans que la montre soit un hamburger. Regardez comme la lunette supérieure reprend la forme du boîtier. Retournez-le et voyez comme la partie inférieure tend à ressembler au fond d'une Royal Oak (forme octogonale, position des vis). La couronne à "clous de Paris" est elle aussi caractéristique de la patte Genta (qui appréciait beaucoup les couronnes à picots permettant une meilleure prise en main) tout comme le travail très stylisé sur les aiguilles Alpha.

Mais le plus beau travail esthétique est incontestablement réalisé ici sur le mouvement. Il s'agit d'un mouvement Tourbillon volant BNB1000, d'une réserve de marche de 5 jours (mais à unique barillet) , d'une fréquence de 3hz et au balancier à masselottes. Un système spécial, le planétaire sphérique, a été développé pour accélérer la vitesse du remontage manuel.

Il est difficile de réaliser une montre squelette qui adopte un style contemporain. Gérald Genta y était arrivé avec cette Tourbillon Maestro Carrée en conciliant profondeur, mise en valeur des détails du mouvement et lisibilité. 2 mots me viennent à l'esprit quand j'examine ce mouvement: contraste et légèreté.

En fait, il ne s'agit pas d'un mouvement squelette traditionnel. Cette montre évoque plutôt la RM012 dans sa conception. La platine est ici bien visible et sa la couleur sombre a pour but d'apporter le contraste avec tous les parties mécaniques du mouvement qui vont se détacher de l'ensemble. La "construction tubulaire" du BNB1000 donne ce sentiment de légèreté, les pièces semblant être suspendues et reliées par de très fins ponts en acier trempé poli. Le résultat est une réussite car créant une sorte d'opposition entre le côté plutôt rigide du boîtier et la présentation très délicate du mouvement. Bien évidemment, le Tourbillon volant accentue ce sentiment du fait de sa révolution parfaitement visible et de sa situation au premier plan. Le pont du Tourbillon est majestueux traversant horizontalement l'intégralité du mouvement et dont la ligne droite fait face à l'entrelacs de ponts autour du barillet. L'indicateur de réserve de marche est situé à l'arrière de montre et est fort utile compte tenu de sa durée (5 jours).

Grâce à la présence d'une platine pleine et à la taille des aiguilles, la Tourbillon Maestro Carrée est très lisible pour une montre de ce type y compris lorsqu'elle est au poignet: aucun poil n'est visible ce qui est un vrai soulagement. La montre est imposante car sa forme accentue la taille perçue. Mais ce n'est pas un regret: cela laisse de la place pour laisser le Tourbillon "respirer" et pour profiter des détails de la finition, excellente, du mouvement.

La Tourbillon Maestro Carrée possède une dimension iconoclaste du fait de son originalité tant esthétique que mécanique mais pourtant elle diffuse une sorte de classicisme dû au style Genta qui sert de lien avec 50 ans de création horlogère.

Retournons une dernière fois la montre et nous découvrons la longue signature de Gérald Genta dans un des angles du boîtier: sa carrière lui permettait d'être un des rares à pouvoir signer ainsi une de ses montres. Mais sa plus belle signature reste finalement son talent, unique, inimitable (et pourtant maintes fois copié!) et dont l'expression va longtemps perdurer dans le coeur des amateurs d'horlogerie.

Un grand merci à la boutique Montres Prestige à Genève.

Aucun commentaire: