lundi 1 août 2011

Breguet: Chronographe Classique 5247 (cadran guilloché)

C'est un paradoxe mais dans la liste des chronographes utilisant le calibre Lemania 2310 comme base, le chronographe classique de chez Breguet est régulièrement oublié alors que l'origine du mouvement fait qu'il s'agit sûrement de son utilisation la plus logique du fait de l'appartenance de Nouvelle Lemania à Breguet.

En fait, cet oubli souligne surtout que pour la très grande majorité d'entre nous, le chronographe n'apparaît pas comme une "évidence" au sein de la collection classique comme si cette complication semblait un peu décalée dans ce contexte. Pourtant, Breguet avait conçu des montres à secondes indépendantes qui pouvaient être lancées et stoppées à la demande et qui sont considérées comme faisant partie des ancêtres des chronographes actuels.

Malgré cela, le chronographe classique est selon moi, un des plus beaux chronographes à remontage manuel du marché. Cela est dû incontestablement à son côté très équilibré.

Le "problème" du calibre Lemania 2310 est son diamètre relativement modeste (27mm) pour les standards de boîtiers actuels. Il est ainsi parfaitement à son aise dans le chronographe historique de Vacheron Constantin (37mm) et semble nager dans les boîtiers de plus de 40mm (comme la Patek 5070 par exemple). Le Chronographe Classique de Breguet, avec son diamètre de 39mm arrive à concilier les deux aspects du problème: le calibre reste adapté au boîtier car les compteurs ne louchent pas trop et la taille de la montre répond plus à l'attente de la clientèle actuelle que les formats antérieurs, pourtant fort élégants.

Le Chronographe Classique 5247 est disponible avec deux types de cadran, soit en émail soit en or argenté guilloché. Si la version en émail s'apparente à la version présentée ici, la version à cadran guillochée est radicalement différente. La combinaison entre le guillochage et le côté tourbillonnant de l'échelle tachymétrique (à base 1000 mètres) donne un résultat spectaculaire.

Certains pourront le concevoir comme étant éloigné des principes de lisibilité et de rationalité des montres de A.L.Breguet. En ce qui me concerne, je trouve qu'étrangement, ce mélange entre deux éléments classiques (échelle et guillochage) conduit à un rendu très original, spectaculaire voire surprenant. De plus, le jeu des couleurs renforce ce côté inhabituel: les aiguilles bleuies, les éléments rouges se marient parfaitement avec le cadran argenté pour rendre presque "sportive" une montre à la base de facture traditionnelle.

C'est tout ce paradoxe qui suscite l'adhésion ou le rejet de la version guillochée. De plus, les reflets de lumière sur le cadran sont spectaculaires. La version en émail, plus classique, plus discrète est finalement plus consensuelle.

Le travail sur le mouvement Lemania est de très bonne facture même si nous ne sommes pas évidemment dans l'action de transformation effectuée par Patek. La réserve de marche est ici de 48 heures, la fréquence demeurant à 2,5hz. Je trouve en revanche que les "vaguelettes" sur le boîtier sont de trop surtout face à la sobre décoration du mouvement. Les poussoirs sont très agréables à utiliser même si nous n'atteignons pas la parfaite sensation d'un chronographe Lange.

Le Chronographe Classique 5247 est donc une montre un peu atypique dans la collection classique de Breguet: ses codes esthétiques s'éloignent de l'inspiration des pièces historiques pour finalement générer un design tranché qui ne laisse pas indifférent. Je trouve que ce chronographe, qui prend toute sa dimension au poignet, peut répondre à l'attente de ceux qui sont attirés par la qualité de finition et d'exécution des montres classique Breguet mais qui trouvent leur style un peu vieillot. Sans aucun doute, la présence de l'échelle et sa parfaite intégration sur le cadran dépoussièrent le style et rendent la complication plus adaptée à la collection classique.

Merci à l'équipe de la boutique Chronopassion.

1 commentaire:

AlexG a dit…

j'aime beaucoup cette version avec le cadran guilloché. Une vraie réussite. Merci FX