lundi 9 mai 2011

Vacheron Constantin: Patrimony Contemporaine QP

Une des plus jolies nouveautés du SIHH 2011 est sans aucun doute cette Patrimony Contemporaine QP. Il n'est jamais aisé de rajouter une complication dans une collection et Vacheron Constantin a réussi l'exercice en préservant la finesse et le raffinement simple caractéristiques des Patrimony Contemporaine. Pour cela, Vacheron Constantin a dû relever deux défis.

Le premier défi consistait à rendre le cadran très pur dans le contexte d'une complication qui a tendance à les rendre plutôt bien remplis pour ne pas dire confus. Pour cela, il est important de donner l'impression que les informations sont harmonieusement réparties et non pas ramassées dans un petit périmètre. L'objectif est atteint grâce aux index, à la très discrète minuterie et à l'organisation du module QP en 4 sous-cadrans: les deux sous-cadrans les plus utilisés, celui des quantièmes et des jours ne sont dédiées qu'à l'affichage d'une seule information, les mois et l'année bissextile se retrouvant à midi dans un sous-cadran de type 48 mois. Ce dernier est plus compliqué à lire mais les deux sous-cadrans de l'axe horizontal sont clairs, lisibles. Le dernier sous-cadran, celui de l'affichage des phases de lune se présente de façon très traditionnelle. Ce n'est pas pour cela que Vacheron Constantin a négligé sa finition bien au contraire. Ce sous-cadran apporte le petit piment qui relève le plat sans le dénaturer en donnant un très joli contraste entre la lune en or et le ciel en lapis-lazuli. Ce bleu "casse" très légèrement le ton général de la montre et met en valeur le cadran en opalin argenté. Une très belle réussite de la part de Vacheron Constantin.

Le deuxième défi était de préserver la ligne et la finesse du boîtier des Patrimony Contemporaine. Et pour cela, il n'y avait pas 36 solutions: le calibre de base et le module ne devaient pas dépasser une certaine hauteur. Vacheron Constantin a donc fait le choix d'utiliser le 1120 QP dont l'épaisseur combinée des deux éléments dépasse à peine les 4mm.

Le 1120 fait partie des calibres mythiques de l'horlogerie grâce à sa beauté, à sa faible épaisseur, à sa fréquence particulière (2,75hz), à son balancier à masselottes de réglage Gyromax, aux marques prestigieuses qui l'ont utilisé. La finition a été réalisée dans le respect des règles du Poinçon de Genève, tout en raffinement sans tape à l'oeil. Le travail sur le rotor squeletté est magnifique. J'aurais cependant peut-être alourdi le rotor avec un métal d'une couleur plus neutre que l'or jaune. L'autre reproche que nous pouvons faire au mouvement est sa réserve de marche plutôt courte (40 heures) pour un QP.

Grâce à un rapport diamètre/épaisseur de boîtier élevé (41mm/8,9mm), la Patrimony QP est très élancée et fait relativement grande au poignet. Pour un poignet comme le mien, ce diamètre est quasiment le maximum acceptable pour une montre habillée à la lunette fine. Heureusement, les cornes sont très bien pensées et "contiennent" la montre.

Cela faisait finalement longtemps que Vacheron Constantin n'avait pas présenté un QP "aussi simple" et pourtant, cette Patrimony QP donne le sentiment d'être dans la collection depuis de nombreuses années tellement elle est imprégnée du style de la Manufacture genevoise... N'est-ce pas là la grande réussite de cette Patrimony QP? A peine dévoilée, déjà un classique! Grâce à la qualité irréprochable des finitions et à son style classique bien assorti au boîtier plus moderne, elle dégage un charme incontestable et se présente comme une offre très crédible dans le segment des QP simples des maisons prestigieuses.

Un grand merci à l'équipe Vacheron pour leur accueil au cours du SIHH 2011.

Aucun commentaire: