Patek Philippe: 5270G

Comme nous pouvions nous y attendre, le salon de Bâle 2011 fut le théâtre de la présentation du tout nouveau chronographe-QP de Patek Philippe portant la référence 5270. En effet, il était plus que logique qu'une année après la 5170, première montre masculine à être équipée du mouvement chronographe maison, le CH 29-535 PS, un chrono-QP suive dans la foulée.

Patek Philippe ne s'est pas contenté de redéfinir son mouvement mais en a également profité pour apporter une rupture esthétique marquée par rapport aux 3970 et 5970.

C'est la raison pour laquelle le premier détail que nous remarquons lorsque nous comparons la 5270 à ses glorieux ascendants, c'est le boîtier en or gris au caractère plus marqué, finalement moins discret, moins raffiné même s'il ne manque pas d'élégance: il contribue à donner un côté très masculin à la 5270, sa taille (41mm) étant amplifiée par le forme et la longueur des cornes très géométriques. Le diamètre n'est donc supérieur que d'un millimètre par rapport à celui de la 5970 et pourtant la 5270 semble bien plus grande.

5270:

5970:

Cela est dû au côté plus sobre du cadran de la 5270. L'échelle tachymétrique est supprimée, les deux sous-compteurs horizontaux s'écartent (et se retrouvent très légèrement sous l'axe central de la montre) et le nombre d'aiguilles se réduit. L'astuce pour arriver à un tel résultat a été de changer le mode d'affichage de l'année bissextile et de l'indicateur jour/nuit. Ces deux informations sont indiquées par le biais de guichets situés à gauche et à droite du compteur des phases de lune et des quantièmes.

Les aiguilles centrales en feuille de sauge sont en cohérence avec le boîtier: elles ont un aspect clairement moins fin que celles des 3970/5970 mais se marient bien avec le côté plus massif du boîtier. Les indexes sont eux aussi moins discrets et peut-être trop en volume pour mon goût.

L'impression générale est que le cadran respire mieux même s'il faut une petite période d'accoutumance liée à la présence des deux guichets. Les informations se lisent sans difficulté même si nous retrouvons le traditionnel problème lié au survol par les aiguilles centrales des guichets des mois et des jours. Rien de bien grave cependant car c'est bien le sentiment d'équilibre qui prédomine. Incontestablement, il y a une touche particulière de la part de Patek Philippe lorsqu'il s'agit de développer un chrono-QP: nous sentons bien que l'exercice qui consiste à rassembler au sein d'une même montre ces deux complications de référence est totalement maîtrisé. Malgré une présentation de cadran légèrement différente, la 5270 est bien digne de ses origines Patek Philippe.

Le Calibre CH 29-535 PS Q se dévoile lorsque nous retournons la montre. Bien évidemment, il s'apprécie de la même façon que sur le 5170 avec son esthétique sans faille, sa finition discrète et irréprochable. Je fais partie de ceux qui regrettent que la roue à colonne soit recouverte même si cette démarche est logique de la part de Patek, tant du point de vue technique que décoratif. De toutes les façons, cela ne nuit pas à la beauté de l'ensemble.

Le diamètre de la partie visible est de 29mm mais du fait de la fonction QP, le diamètre total du mouvement est de 32mm. La 5270 profite des atouts du nouveau mouvement pour se distinguer du CH 27-70 Q (sur base Nouvelle-Lemania) sur 3 principaux aspects:
  • la réserve de marche qui atteint les 65 heures
  • la fréquence qui passe de 2,5hz à 4hz
  • le compteur instantané des minutes
La contrepartie de ces meilleures performances est une complexité de la construction en hausse, le nouveau mouvement ayant autour de 100 pièces en plus par rapport au CH 27-70 Q.

Lorsque nous mettons la 5270 au poignet, les différences avec le 5970 sont encore plus marquées notamment à cause des cornes et du cadran plus aéré. Il est intéressant de remarquer que pour le chronographe simple, Patek a choisi une voie qui passe d'un chronographe de caractère (5070) à un chronographe au charme suranné et plus petit (5170). Le chemin est radicalement opposé avec le chrono-QP, Patek passant d'une montre raffinée (5970) à une montre plus imposante et peut-être moins subtile. Finalement, les inconditionnels collectionneurs de la marque vont se sentir obligés de posséder ces 2 chronographes-QP pour profiter des charmes particuliers de chacun...

A noter enfin un entre-cornes de 21mm à tenir compte pour tout changement de bracelet.

Le chrono-QP 5270 est aujourd'hui uniquement disponible en or gris mais gageons qu'il sera décliné en d'autres versions.

Un grand merci à l'équipe de Patek Philippe France.

Commentaires