samedi 2 avril 2011

Harry Winston: Midnight Big Date

Le salon de Bâle 2011 marque une étape importante pour Harry Winston à travers la présentation de la nouvelle collection Midnight.

Cette collection, composée de 4 modèles, 2 montres homme, 2 montres femme témoigne de l'ambition de Harry Winston sur le créneau de la montre simple et élégante. En analysant la situation, on se rend compte qu'il manquait peut-être cette composante dans la collection de la marque: en effet, les montres Premier ou Ocean, chacune dans leur style, se caractérisent par des boîtiers au caractère affirmé et par la présence de complications. La personne qui souhaitait rentrer dans l'univers Harry Winston avec une montre 3 aiguilles plus discrète n'avait finalement pas vraiment de choix à sa disposition.

Le boîtier Midnight n'a pas été crée spécifiquement pour cette collection: il existait déjà auparavant mais dans le contexte de montres compliquées (Répétition Minutes, Tourbillon Chronographe) et donc très onéreuses. Cependant, le potentiel de ce boîtier était réel: fin, élancé, plus élégant que l'Ocean, plus discret que le Premier tout en restant très "Harry Winston" dans l'esprit, il constituait une base idéale pour définir une collection de montres habillées.

Parmi les 4 montres qui composent cette collection, celle qui réussit le mieux la synthèse entre l'esprit de la nouvelle collection et les références aux modèles historiques de Harry Winston est sans conteste la Midnight Big Date.

Cette montre se caractérise par un cadran à affichage de l'heure décentrée, thème favori de la marque et clin d'oeil aux Excenter qui ont lancé le projet horloger de Harry Winston et qui l'ont crédibilisé.

La partie supérieure du cadran est dédiée à cet affichage tandis que la partie inférieure met en valeur ce qui donne le nom à la montre: la grande date. Au croisement de ces deux parties, comme pour rappeler qu'il est au centre de l'univers Harry Winston, nous trouvons un discret diamant qui rend hommage à l'activité fondatrice de la marque. J'aime beaucoup cette démarche car seul le propriétaire de la montre sait qu'il porte un diamant à son poignet... si vous jetez un coup d'oeil furtif à la Midnight Big Date, vous ne vous rendez pas compte de sa présence sur le cadran.

Le design du cadran est pour le moins "circulaire". En fait, grâce aux différents effets de guillochage, j'ai l'impression que l'inspiration provient de l'observation des ronds dans l'eau. Cela apporte un léger dynamisme et met en valeur la section du cadran dédiée à l'affichage des informations. La finition du cadran est irréprochable, les chiffres, logo, sous-cadrans appliqués lui donnent du volume: ce cadran est à la fois complexe tout en gardant une certaine simplicité dans sa présentation. Deux petits reproches pourraient cependant être formulés: le premier est lié au module de grande date qui en raison de son système fait que les deux chiffres ne se retrouvent pas à la même hauteur. Cela ne me dérange pas, c'est un point souligné notamment chez Jaeger-Lecoultre ou Lange. L'autre reproche est le contraste un peu fort entre le blanc de la grande date et la version noire du cadran. Peut-être que dans ce cas, j'aurais préféré des disques de date d'une couleur moins vive afin que le décalage chromatique soit moins fort. C'est une question de goût, certains apprécieront que la date soit ainsi mise en avant.

Le boîtier a un diamètre de 42mm. Relativement fin, il possède ce côté élancé qui caractérise les boîtiers Midnight. La forme des cornes épouse bien le poignet. Nous retrouvons la touche Harry Winston autour de la couronne. L'hommage à l'entrée de la boutique de New-York est ici plus discret, il perd totalement sa fonction de protège couronne mais casse agréablement la symétrie de la lunette donnant ainsi une petite originalité à l'ensemble. Incontestablement, le boîtier est une réussite et se marie parfaitement au cadran.

En retournant la montre, nous découvrons le calibre Frédéric Piguet qui a servi de base au mouvement et sur lequel le module de grande date a été apposé: fin, d'une réserve de marche de 72 heures (permettant de laisser la montre le week-end et de la récupérer sans avoir besoin de la régler), il est fini avec soin avec un très joli rotor en or. Cela est visible sur les photos, il est petit pour le boîtier. Cela ne pose cependant pas de souci ici: l'heure décentrée et la grande date ne trahissent absolument pas cet état de fait.

C'est en la mettant au poignet que la grande force de cette montre, son élégance à l'originalité de bon aloi se dévoile. La Midnight Big Date donne un sentiment d'équilibre malgré l'heure décentrée. Les finitions du boîtier et du cadran contribuent fortement à renforcer la qualité perçue de cette montre.

Bien évidemment, la Midnight Big Date ne va pas révolutionner le paysage par son strict contenu horloger. Cependant, Harry Winston a bien réussi son coup en apportant une nouvelle dimension basée à la fois sur la simplicité et l'élégance à sa collection. La Midnight Big Date, disponible avec un boîtier en or gris ou en or rose, avec un cadran noir (mon préféré) ou argenté, arrive à rendre hommage au style original des montres Harry Winston tout en restant esthétiquement accessible à une clientèle très classique.

Aucun commentaire: