Audemars Piguet: Royal Oak Offshore Jarno Trulli

Nous connaissons tous les liens qui existent entre Audemars Piguet et le monde du sport automobile. Ils conduisent (sans jeu de mot) régulièrement à la présentation de modèles en série limitée dédiés au monde mécanique, à un événement précis, à un pilote... La ROO Trulli fait bien évidemment partie de cette dernière catégorie en rendant hommage au pilote italien à travers cette série limitée de 500 pièces.

Je ne suis pas un grand fan des ROO de façon générale. Mais au moins, le reproche fait à Audemars de multiplier les séries limitées a un atout: dans le lot, il y a quelques modèles qui m'attirent particulièrement et cette ROO Trulli en fait partie.

En fait, j'aime beaucoup cette montre pour les mêmes raisons que j'ai apprécié la Bullet Bang de Hublot: l'emploi de matériaux "high-tech" ou tout du moins inhabituels dans le contexte horloger prend ici tout son sens en apportant à la montre un vrai intérêt technique et esthétique.

Tout réside dans les matériaux avec lesquels le boîtier est construit: un des points faibles des ROO (et des RO) est la lunette octogonale. Elle a tendance à attraper les rayures relativement facilement et il n'y a rien de pire pour ce type de montre d'en avoir une: on ne voit que ça. Or le matériau utilisé pour la lunette est le Cermet qui est un alliage particulièrement résistant de céramique avec d'autres métaux. Je n'ai pas fait avec la ROO Trulli le même test qu'avec la Bullet Bang (des coups de fourchette) mais les propriétés du Cermet sont ici pour le moins appropriées.

La partie centrale du boîtier est en carbone forgé: visuellement parlant, je n'aime guère ce matériau qui me semble éloigné du concept de métal précieux que j'attends dans une montre "haut de gamme". Or avec la ROO Trulli, il se trouve tout à fait à sa place, rappelant le contexte de la Formule 1. De plus, sa couleur se combine particulièrement bien avec celle du Cermet. Si le Cermet de Hublot avait une couleur plutôt bronze, celui de cette ROO tire plutôt vers le gris profond. Le fond du boîtier est en titane et les trois parties forment un boîtier fort réussi car ayant un éventail de couleurs harmonieux.

Bien évidemment, Audemars a veillé à ne pas briser cet accord en proposant un cadran gris ardoise se mariant avec bonheur avec le boîtier. Cependant, tout cet ensemble aurait été au final très ennuyeux si une petite touche de couleur n'avait pas égayé la montre. Cette touche est apportée par les index et les aiguilles qui par la légère présence de rouge vif, apporte dynamisme et chaleur.

En retournant la montre, nous nous rendons compte qu'Audemars a respecté les mêmes codes de couleurs: degradés de gris et rouge se mélangent rappelant ainsi le cadran. Une bonne nouvelle tout d'abord: le fond de la montre laisse apparaître le mouvement. Puis vient une mauvaise: la signature rouge de Jarno Trulli est située en plein milieu du verre et gâche, selon moi, le spectacle.

Quel est le mouvement? N'attendons pas de miracle de ce côté là, nous sommes en présence d'une traditionnelle construction modulaire. La base, le calibre 3126 (d'une fréquence de 3hz et d'une réserve de marche de 60 heures), dérivée du mouvement maison 3120, est fort bien décorée: j'aime beaucoup le travail de revêtement du le rotor en or 22 carats ainsi que le pont du balancier et le balancier à masselottes. Le module 3840 étant situé côté cadran, la vue du mouvement n'apporte cependant rien de plus par rapport à celle d'un mouvement trois aiguilles.

Il est temps de mettre la montre au poignet: grâce à ces matériaux et à son bracelet caoutchouc, la Trulli est une des Offshore les plus confortables que j'ai eu la chance de porter. Et c'est au poignet que le subtil jeu des couleurs s'apprécie: la Trulli est à la fois sobre, pour ne pas dire élégante mais également légèrement teintée d'originalité.

La ROO Trulli ne va pas révolutionner le paysage horloger par sa mécanique et il serait peut-être bon qu'un jour Audemars propose un mouvement chronographe intégré totalement maison. Cependant, l'utilisation astucieuse et à propos des nouveaux matériaux donne un intérêt certain à cette montre qui se distingue par son style et son confort.

Un grand merci à la boutique Audemars Piguet de Madrid.

Commentaires