Piaget: Altiplano Automatique 43mm

L'Altiplano Automatique fut présentée lors du SIHH 2010 et le tout récent Salon Belles Montres m'a donné l'occasion de revoir les différentes déclinaisons de cette montre. Il s'agit bien plus que d'une version automatique de l'Altiplano: à travers cette Altiplano, Piaget a souhaité célébrer les 50 ans du calibre 12P qui fut, en son temps, le calibre automatique le plus fin au monde (2,3mm d'épaisseur) et rappeler ainsi la maîtrise de la manufacture dans le domaine particulier des calibres plats.

Puisant dans son histoire, Piaget n'est pas allé chercher bien loin la méthode qui lui permettrait de redéfinir un nouveau calibre automatique ultra-fin: c'est en utilisant un micro-rotor que Piaget a pu présenter deux dignes successeurs au 12P à travers les calibres 1200P et 1208P.

Si leur épaisseur est pratiquement la même par rapport à celle du calibre historique (2,35mm vs 2,3mm), ils s'en distinguent cependant fortement par leur présentation et par leur performance.

Tout d'abord, le 1208P permet l'affichage d'une trotteuse décentrée alors que le 12P n'affichait que l'heure et les minutes. La fréquence des calibres actuels est supérieure (3 hz vs 2,75 hz) tout comme leur diamètre (30mm vs 28mm). En revanche, les réserves de marche sont similaires (40 heures).

Leurs architectures différent également: il est d'ailleurs amusant de constater que le 12P a peut-être une présentation plus moderne (pont traversant au-dessus du micro-rotor) que celle du 1200P et 1208P, plus classique mais très aboutie. Les rouages sur la platine ne sont pas sans rappeler notamment le 838P alors que le 12P était plutôt discret dans ce domaine.

Piaget a donc introduit deux nouveaux calibres. Visuellement, ils sont identiques (avec les côtes de Genève circulaires dans les deux cas) sauf en ce qui concerne la masse oscillante en platine pour le 1200P et en or pour le 1208P.

Le 1200P et le 1208P:

Le premier est utilisé par les deux Altiplano Anniversaire qui sont des montres en or gris ou en or rose, sans trotteuse, à cadrans gris anthracite ou bleu, partiellement guillochés à la main. Une inscription sur le rehaut rappelle qu'il s'agit de montres célébrant le 50ième anniversaire du calibre 12P. Je pense que Piaget aurait pu se passer de cette inscription n'apportant finalement pas grand chose si ce n'est de réécrire une deuxième fois le mot Automatic sur le cadran. Cependant, l'inscription est plus discrète que ne le suggèrent les photos. Ces deux montres sont commercialisées par le biais de séries limitées de 235 pièces chacune.

L'Altiplano Automatique Anniversaire Or Rose, cadran bleu:

L'Altiplano Automatique Anniversaire Or Gris, cadran gris anthracite:

Le deuxième calibre est utilisé par les deux Altiplano (également en or gris et en or rose) qui rentrent dans la collection permanente: elles se distinguent des Altiplano Anniversaire par la présence de la trotteuse décentrée et par le cadran argenté. J'ai à titre personnel une nette préférence pour la version en or rose, très élégante, plus chaleureuse. L'absence de trotteuse sur les Altiplano Anniversaire, si elle renforce la pureté du cadran, rend les montres peu vivantes car la taille du boîtier (43mm de diamètre) est quand même considérable.

L'Altiplano Automatique en Or Gris et cadran argent:

Il faut bien aborder cet aspect un peu surprenant de l'Altiplano Automatique: pourquoi donc un tel diamètre pour une montre habillée, ultra-fine (5,25mm d'épaisseur) de surcroît? Tout d'abord, Piaget a fait le pari que les grandes tailles restent malgré tout un élément important du marché. On note certes un retour vers des tailles plus modestes mais il faut être lucide: les diamètres moyens des montres restent supérieurs à ce qu'ils étaient il y a quelques années. Ensuite, avec cette taille, Piaget a souhaité élargir la gamme: pourquoi ne pas profiter des nouveaux calibres pour présenter une Altiplano de taille supérieure à celles à remontage manuel? Enfin, il faut l'avouer, quelque soit sa version, l'Altiplano Automatique passe très bien au poignet. Les cornes sont courtes et la façon dont sont dessinés les cadrans (avec une espèce de cercle intérieur qui délimite deux niveaux de cadran (voire 3 avec le secteur de la trotteuse) "casse" leur côté plat et rend la taille plus qu'acceptable. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'Altiplano Automatique dégage un certain sentiment d'harmonie alors que ce n'était vraiment pas gagné d'avance.

L'Altiplano Automatique en Or Rose et cadran argent:

Toutes les versions utilisent les aiguilles bâton caractéristiques de la marque, que je préfère personnellement aux aiguilles Dauphine dans le contexte des Altiplano.

Incontestablement, Piaget a marqué un grand coup à travers ces Altiplano Automatique et leurs calibres 1200P et 1208P. Malgré la taille de leurs boîtiers, ces Altiplano ont su conserver l'élégance intemporelle de la collection et la qualité de la présentation des calibres les rendent très séduisantes. Une fois n'est pas coutume, ce sont clairement les versions non limitées qui m'ont le plus séduit: je trouve leurs cadrans plus animés grâce à la trotteuse et en même temps plus purs car moins bavards. Même si elles présentent un très beau guillochage main, les deux Altiplano Anniversaire auraient gagné à plus de discrétion dans la célébration des 50 ans du 12P côté cadran. C'est un peu dommage car elles apportent un style différent dans la collection.

Un grand merci à l'accueil de l'équipe Piaget sur le stand du Salon Belles Montres 2010.

Commentaires