Harry Winston: Midnight Minute Repeater

La Midnight Minute Repeater, présentée en 2009, est la première montre de la collection Midnight chez Harry Winston. Comment pourrions-nous définir cette collection? Il s'agit de montres proposant des complications prestigieuses dans un cadre sobre pour ne pas dire épuré tranchant avec le style plus affirmé d'autres collections de la marque. Chaque Midnight est dessinée pour mettre en valeur la complication majeure qu'elle propose. C'est clairement le cas ici avec la Midnight Minute Repeater: le cadran et le mouvement furent conçus pour que tout notre regard soit attiré par le jeu des marteaux.

Le cadran est en effet très simple dans sa présentation: pas de fonction inutile, la montre se passe même de trotteuse. L'heure est affichée de façon décentrée tel un clin d'oeil à la collection Excenter. Un cercle en or est apposé sur le côté gauche du cadran afin de délimiter la zone dédiée à l'ouverture sur les marteaux et de servir de support à un très discret diamant. Outre le diamant, les références à Harry Winston sont au nombre de trois. Cela peut sembler beaucoup mais comme elles sont parfaitement intégrées, elles restent discrètes. La première est le classique logo à 12 heures. La deuxième est la pièce dont la forme est celle d'un marteau de répétition, située en bas à gauche du cadran, qui rappelle la complication principale de la montre. La dernière référence se situe sur les marteaux eux-mêmes: les lettres H et W sont gravés sur et sous chaque marteau. Ainsi, les lettres s'animent lorsque la montre sonne.

Il est évident que cette volonté d'isoler les marteaux côté cadran a nécessité un travail côté mouvement. L'ébauche utilisée est un calibre Renaud&Papi à remontage manuel. Lorsqu'on retourne la montre, c'est un spectacle pour le moins original qui s'offre à nos yeux: le mouvement semble littéralement flotter dans le boîtier. Ce qui pourrait paraître comme quelque chose de décevant prend ici tout son sens. Les deux marteaux et les deux gongs sont séparés de la platine principale expliquant cette présentation très particulière. Si le jeu des marteaux est visible côté cadran, il l'est également côté mouvement. Il est rare de rencontrer une montre qui propose le ballet des marteaux des deux côtés.

Le boîtier Midnight est une évolution très intéressante à mon sens du boîtier Ocean: plus petit (42mm vs 44) avec des cornes plus courtes, au caractère plus discret (cf les pièces qui sont situées à côté de la couronne qui ici ne dépassent pas) tout en restant raffiné, il s'adapte avec bonheur au contexte de cette Midnight Minute Repeater. Cela me fait d'ailleurs penser que ce boîtier serait idéal pour une montre plus simple, plus abordable, une trois aiguille par exemple.

Alors évidemment, vous allez me poser LA question: mais comment sonne cette montre? Et ma réponse va vous décevoir. Je ne peux pas vous répondre avec précision. Ayant testé cette montre pendant le Salon Belles Montres, l'environnement était trop bruyant pour porter un jugement objectif sur la qualité (pureté et puissance) du son. Le son m'a semblé relativement puissant cependant grâce à l'isolement des marteaux et des gongs qui ont un espace favorable à la propagation du son autour d'eux. Mais l'atout de cette montre est incontestablement le plaisir que procure la vue du mouvement des marteaux. Pas besoin de quitter la montre: on actionne le verrou (placé de façon très classique à 8 heures) et les marteaux s'animent. La Midnight Minute Repeater n'est donc pas seulement une montre pour les oreilles mais également pour les yeux!

Contrairement à la Midnight Tourbillon Chronographe qui m'a déçu par sa présentation trop simple, la Midnight Minute Repeater profite au contraire de son aspect épuré et m'a séduit par la mise en scène de sa complication, combinant avec élégance, originalité et discrétion.

La Midnight Minute Repeater est commercialisée en Or Rose et en Or Gris dans le cadre de séries limitées de 40 montres par métal avec deux types de cadran disponibles: argenté ou noir.

Commentaires