dimanche 7 novembre 2010

Harry Winston: Z3 & Ocean Tourbillon

On pense fréquemment que le partenariat entre Harry Winston et les horlogers indépendants ne s'exprime qu'à travers la collection Opus. Ce n'est pas exact puisque la Z3 (ou son équivalent à boîtier en or, l'Ocean Tourbillon) est une montre qui fut développée avec Peter Speake-Marin.

Nous connaissons bien maintenant Peter Speake-Marin, membre respecté de l'AHCI qui a créé son propre atelier en 2000 après avoir travaillé chez Renaud&Papi. Peter a démarré sa carrière en restaurant des montres et des pendules d'exception ce qui lui a donné une grande connaissance sur la façon de travailler des maîtres horlogers d'autrefois. Incontestablement, nous ressentons cette influence à travers sa propre collection qu'il a développé depuis une dizaine d'année. Sa première montre fut la "Fundation Watch", une montre de poche Tourbillon qui, comme son nom l'indique, a servi de point de départ à ses projets personnels en concentrant son savoir, sa culture, sa maîtrise technique. La collection Piccadilly, des mono-aiguilles aux Tourbillons - Répétition Minutes, par ses cadrans en émail, par ses boîtiers typés témoigne de ce respect de l'horlogerie traditionnelle qui a aussi guidé sa démarche lors de la création de son propre calibre: le SM2.

La Z3 n'est en fait pas la première montre Harry Winston à laquelle Peter Speake-Marin a participé. La toute première fut l'Excenter Tourbillon. Lors de sa présentation en 2005, cette Excenter avait surpris la communauté horlogère pour plusieurs raisons:
  • il s'agissait d'un Tourbillon à remontage manuel avec une longue réserve de marche (plus de 100 heures)
  • l'affichage de la réserve de marche était original, utilisant deux aiguilles et deux graduations
  • côté cadran se trouvait un témoin changeant de couleur si la réserve de marche passait sous les 25 heures
  • le système de rotation de la cage se trouvait à l'intérieur de cette dernière
  • le calibre avait une fréquence élevée (4hz) et était basé sur une ébauche STT 13.75
L'Excenter Tourbillon était une montre typique de la collection Premier avec son boîtier caractéristique platine de 40mm renforçant le côté raffiné de la montre.

Cependant, très rapidement, Harry Winston a souhaité transposer cette complication dans un contexte plus décontracté, plus sportif afin que la montre puisse accompagner son propriétaire en toute circonstance. Si cette démarche nous semble naturelle de nos jours, ce n'était pas encore le cas ces années là.

La Z3 devint ainsi en 2006 la première montre de la collection Zalium à accueillir un Tourbillon, qui plus est dans le boîtier étanche à 100 mètres et en étant automatique. Elle fut présentée avec deux versions: la Sports Spirit et la Vintage Spirit. Comment reconnaître au premier coup d'oeil ces deux montres?

La Sports Spirit propose une partie supérieure du cadran décorée avec des côtes de Genève et des chiffres et aiguilles luminescentes. La Vintage Spirit est décorée différemment: le cadran est inspiré par les tableaux de bord des voitures haut de gamme du début du siècle passé avec un aspect acier bouchonné ou perlé. Les chiffres sont couleurs pétrole et les deux vis présentes sur le pont du Tourbillon sont bleuies. La montre photographiée est l'Ocean Tourbillon Or Gris dont la présentation est celle de la Sports Spirit.

L'organisation symétrique du cadran de la Z3 ou de l'Ocean Tourbillon est similaire à celle de l'Excenter: le cadran de l'affichage de l'heure et celui du Tourbillon, alignés verticalement, formant un huit. Le témoin de réserve de marche faible est inséré dans la zone dédiée à l'affichage de l'heure et change de couleur en devenant bleu si la réserve passe sous les 25 heures. Un vrai logo interactif! Un détail amusant est à signaler: la présence d'une trotteuse bien inutile ici, le Tourbillon effectuant une rotation par minute. Elle gâche même un peu la vision du shuriken qu'affiche le Tourbillon.

Nous retrouvons évidemment le boîtier caractéristique des collections Zalium et Ocean avec son diamètre de 44mm et son protège-couronne particulier dont les éléments sont inspirés par l'entrée de la boutique Harry Winston à New-York. Son exécution est sans faille et contribue grandement au style sportif et élégant de la montre.

Retournons maintenant la montre pour découvrir le mouvement HW401A. Ce dernier dérive évidemment du mouvement de l'Excenter Tourbillon et devient automatique. Il est visible à travers un fond saphir. Du fait de la présence du rotor, l'affichage particulier de la réserve de marche propre à l'Excenter Tourbillon a été supprimée.

La finition du mouvement est très propre, très nette et en cohérence avec le style de la montre. Elle n'est pas tape à l'oeil mais elle est irréprochable. Le mouvement dégage une impression un peu particulière combinant des éléments traditionnels de l'horlogerie (chatons en or, vis bleuies) avec un contexte très moderne voire futuriste. Le pont du Tourbillon marque l'empreinte de Peter Speake-Marin. L'ensemble n'est pas dénué de charme. A noter que la version Ocean est dotée d'un rotor en or.

Au poignet, nous nous retrouvons dans l'habituelle situation des montres issues de ces collections. La version Zalium, la Z3, est plus légère que l'Ocean Tourbillon. Les deux partagent cependant la même taille imposante accentuée par la courbure des bracelets imposées par les cornes. Sur mon poignet (17,5cm), la montre se positionne bien et le bracelet la maintient efficacement. Mais le test au porter est vraiment indispensable pour bien la juger.

La Z3 fait partie de mes montres préférées de la collection Zalium grâce à la parfaite intégration du Tourbillon dans ce contexte plus décontracté. Il ne semble pas inopportun, bien au contraire. L'utilisation des couleurs donne à la montre une belle harmonie et la qualité des finitions , certes subtiles, discrètes mais abouties, m'a séduit. La Z3 est dédiée au collectionneur à la recherche d'un Tourbillon d'un horloger indépendant de talent dans un environnement moins guindé que de coutume et dans une montre plus polyvalente.

La Z3 fut commercialisée dans une série limitée de 100 montres (50 pour chaque version) tandis que l'Ocean Tourbillon est limitée à 80 montres. Vous remarquerez que la montre photographiée est la numéro 1 de cette série.

Un grand merci à l'équipe de la boutique Montres Prestige à Genève.

Aucun commentaire: