MB&F et Boucheron: La JWLRYMACHINE

La JWLRYMACHINE semble être de prime abord un étrange projet mené entre Max Büsser, réputé pour sa créativité et une célèbre maison de 152 ans, Boucheron.

Mais en fait, ce projet n'est que pure logique. La maison Boucheron a toujours été audacieuse dans ces collections et a dévoilé au fil du temps un bestiaire impressionnant et fascinant. La sortie de la HM3, véritable sculpture horlogère en trois dimensions, a permis de donner le cadre à la création d'une telle montre.

La base de la JWLRYMACHINE est en fait une Starcruiser inversée: les deux cônes de la montre représentent les yeux et la partie de la Starcruiser qui dévoile le rotor devient le poitrail du hibou. Car il s'agit bien d'un hibou qui est représenté ici!

Le choix de l'animal n'est pas le fruit du hasard: il s'agit d'un animal envoûtant et mystérieux, porteur de légendes et qui fut à plusieurs reprises représenté dans les collections passées et contemporaines de Boucheron.

Grâce à son aspect 3D, la HM3 devient le contexte parfait pour le travail de sertissage: les deux yeux sont des cabochons brillants, le poitrail est soit en quartz rose soit en améthyste. Ce poitrail mérite que l'on s'y attarde. Grâce à l'effet de semi-transparence, le rotor devient légèrement visible et apparaît fugacement devant nos yeux... ce rotor devient le coeur qui bat de l'animal.

La qualité du sertissage est excellente, se dégage de la JWLRYMACHINE un sentiment de très grande qualité dans l'exécution.

La JWLRYMACHINE existe en deux versions, en or gris (ma préférée) et en or rouge.

Or gris:

Or rouge:

Si vous avez déjà porté une HM3, vous savez que la montre est relativement lourde. Le poids est ici supérieur compte tenu du sertissage. La boucle ardillon, large et bien conçue fait efficacement son travail et positionne bien la montre sur le poignet. Il est évident que la boucle déployante aurait été plus adaptée... pour le confort mais pas pour la cohérence et l'esthétique de la montre.

Au poignet d'une jemme femme:

Côté calibre, nous retrouvons le mouvement 3D développé par Agenhor sur la base du calibre GP. Le système de lecture est donc similaire à la Starcruiser. Je dois avouer que j'ai toujours eu des difficultés pour lire l'heure avec la Starcruiser ou la Sidewinder contrairement à la Frog. Mais cette difficulté ne rajoute-t-elle pas une dose de mystère bienvenue dans le contexte du hibou?

Ce qui est fascinant avec la HM3, c'est la capacité de transformation de la montre: inspirée par la science-fiction, la robotique, un poil agressive avec la Starcruiser ou la Sidewinder, elle devient fun, sensuelle et apaisée avec la Frog. La JWLRYMACHINE est une déclinaison envoutante, luxueuse...

Boucheron ne communique pas sur le fait qu'il s'agit d'une montre pour femme ou pour homme. Malgré le sertissage et le caractère précieux, la montre séduira aussi des collectionneurs masculins qui seront attirés par la magie et l'originalité maîtrisée qui s'en dégagent . Je considère la JWLRYMACHINE comme une des plus belles montres serties du marché.

Je souhaite remercier Max Büsser pour sa disponibilité et l'équipe Boucheron de la place Vendôme pour l'accueil chaleureux.

Commentaires