Parmigiani Fleurier: Tonda 42mm Squelette

La Tonda 42mm Squelette, en or rose et cadran havane, est une série limitée à 100 exemplaires. Il s'agit d'un bel exemple du savoir-faire de la Manufacture Vaucher: grâce à une qualité d'exécution sans faille, Parmigiani Fleurier présente à travers cette Tonda une montre au squelettage subtil qui ne tombe pas dans le rococo, au style sachant allier classicisme et modernité.

Le gros souci d'un certains nombre de montres squelettées est inhérent au type de décoration du mouvement: trop souvent, le côté démonstratif l'emporte au détriment de la lisibilité des informations et fait franchir la limite entre le rappel de la tradition et le design démodé.

Le squelettage requiert donc, au-delà des compétences techniques des horlogers, une maîtrise dans le dessin des découpes et dans le rendu visuel du calibre une fois transformé.

Cette Tonda Squelette témoigne de cette maîtrise pour plusieurs raisons:
  • la première est que le cadran n'est pas entièrement squeletté: la surface périphérique est intacte permettant ainsi de lire sans souci à la fois les index et la date.
  • la deuxième est qu'il n'y a pas ou peu d'effet de transparence. La platine du mouvement est bien ouverte mais fort heureusement, la peau du poignet n'est pas visible lorsque la montre est portée. L'effet désagréable que procure la vision des poils est évité.
  • la troisième est l'absence des décorations superflues comme par exemple les gravures des éléments. La qualité du travail se voit par la forme des ponts et des pièces. Les aiguilles, de par leur largeur, contrastent tout à fait correctement avec le mouvement. Les deux barillets (généralement par les parties les plus belles à voir) sont discrètement visibles. A noter l'imposant contrepoids de la trotteuse.
Le travail effectué côté mouvement est en cohérence avec le cadran quoique plus démonstratif. Nous y retrouvons d'ailleurs la forme des ponts "en nuage" typique de la maison donnant aux horlogers la possibilité de travailler sur des angles rentrants. Grâce au rotor et au pont du balancier ouverts, le mouvement procure un joli sentiment de profondeur.

Le mouvement est le PF338.01, à la fréquence de 4hz et d'une réserve de marche de 55 heures. Il permet l'affichage de la date qui s'effectue côté cadran par le biais d'un triangle rouge qui se positionne devant le quantième indiqué en périphérie.

Le design du boîtier est élégant grâce à un rapport diamètre/épaisseur tout à fait satisfaisant (42/8,6mm) et à l'originalité des cornes qui contribue à bien positionner la montre. Elles sont cependant assez longues ce qui rend la montre peu adaptée aux petits poignets. Auquel cas, la version 39mm est plus indiquée.

Cette Tonda 42mm Squelette, dans cette livrée or rose, cadran havane, m'a beaucoup séduit par la sobriété des décorations qui mettent bien en valeur la qualité du squelettage et des anglages et qui donne un style plus intemporel. Grâce à sa lisibilité préservée, elle peut tout à fait être utilisée au quotidien ce qui n'est pas le cas de toutes les montres de ce type. Je regrette cependant un contrepoids de la trotteuse un peu trop présent et la couleur rouge du triangle d'indication du quantième qui jure légèrement avec la tonalité de l'ensemble. C'est sûrement la contrainte à accepter pour que la date puisse être correctement lue.

Un grand merci à l'équipe de Hall of Time à Bruxelles.


Commentaires