dimanche 16 mai 2010

Harry Winston: Excenter Timezone

En moins de 20 ans, Harry Winston a trouvé sa place parmi les marques de haute horlogerie. L'action de Max Büsser qui fut à la tête de Harry Winston Rare Timepieces jusqu'en 2005 a fortement contribué à cette réussite grâce notamment à la collection Opus qui débuta en 2001. L'idée de cette collection est de donner la possibilité à un jeune horloger d'exercer son talent en créant une montre Harry Winston compliquée et ce, avec beaucoup de liberté. François-Paul Journe fut l'horloger qui collabora au développement de la première Opus qui fut en fait, non pas une montre, mais une série de 3 montres (Tourbillon, Automatique 5 jours de réserve de marche et Chronomètre à résonance).

L'Excenter Timezone ne fait pas partie de la collection Opus mais elle est un prolongement logique de l'Opus One. Lorsqu'elle fut présentée en 2003, Max Büsser a souhaité également à travers cette montre rendre hommage à Günter Blümlein qui eut une grande influence sur lui.


Outre l'affichage de l'heure, l'Excenter Timezone a les fonctions suivantes:
  • l'indicateur jour&nuit lié à l'heure principale
  • le quantième
  • l'indicateur de réserve de marche
  • l'indicateur du second fuseau horaire par le biais d'une aiguille rétrograde sur 24 heures.

Ces différentes fonctions sont parfaitement organisées sur le cadran, l'affichage principal de l'heure étant situé à droite. Le cadran anthracite (disponible aussi en argent) surprend par la qualité de son exécution, le soin apporté aux détails étant irréprochable. Vous noterez ainsi le contraste entre la partie guillochée du secteur de l'affichage du second fuseau et la partie satinée, les différents niveaux (le cadran est loin d'être plat), l'originalité du placement du logo, la qualité des impressions.

Le boîtier (en or gris ou en or rose) est du même acabit: complexe et sans défaut. Il comporte des éléments (dont les cornes mobiles) dont la forme est inspirée de celle de l'entrée de la boutique de New-York. Ils donnent un style particulier à la montre et font partie de l'identité Harry Winston.


Un des aspects les plus intéressants de l'Excenter Timezone est son calibre. Le mouvement de base est le Jaquet 7060, mouvement à remontage manuel d'une réserve de marche de 5 jours. Jean-Marc Wiederrecht (Agenhor) fut impliqué dans le développement du module HW2821: sa patte est d'ailleurs reconnaissable avec l'aiguille rétrograde de l'affichage du second fuseau. Le calibre comporte une innovation qui a pour but de supprimer tout battement au niveau des engrenages afin que le positionnement des aiguilles des heures et des minutes soit le plus précis possible que ce soit pendant le réglage de l'heure ou pendant le fonctionnement de la montre. Le calibre est très bien fini (côté de Genève, vis bleuies, ponts anglés) et a une présentation relativement originale grâce à la position des roues et la hauteur des ponts qui donnent du volume.

Au poignet, l'Excenter Timezone se porte avec confort grâce aux cornes mobiles qui épousent bien le poignet. La taille de la montre, d'un diamètre de 39mm est idéale: ni trop grande afin de préserver l'élégance, ni trop petite pour profiter de la beauté du cadran.

L'Excenter Timezone est selon moi une réussite car elle combine élégance, audace et intérêt horloger. Bien évidemment, le boîtier si caractéristique peut ne pas plaire. Mais il contribue à donner du caractère à la montre. Je ne fus donc pas surpris d'apprendre que l'Excenter Timezone fut la montre personnelle de Max Büsser pendant 2 ans avant qu'il ne porte la Harry Winston Z1.

Merci à l'équipe Kronometry Paris.

Aucun commentaire: