Montblanc: Chronographe Vintage

Le Chronographe Vintage fut présenté par Montblanc lors du SIHH 2010. Ce chronographe est peut-être ma montre préférée de la collection Villeret 1858 de Montblanc.

Comme toutes les montres de cette collection, elle émane donc de l'Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie qui fut créée en 2007 lorsque Montblanc acquit Minerva.

Le principe de la Manufacture, sous l'impulsion du maître-horloger Demetrio Cabiddu est de concevoir des montres de très grande qualité dans la plus pure tradition horlogère. Ainsi, un soin particulier est apporté à chaque détail. Par exemple, toutes les pièces du calibre sont en maillechort, le laiton n'étant pas utilisé. La construction de l'organe réglant de la montre suit un processus respectueux des méthodes traditionnelles: le spiral est fabriqué au sein de la Manufacture et sa pose sur le balancier s'effectue sans guidage laser. La longueur du spiral est déterminée par l'horloger lors de la pose. Il compare la fréquence d'oscillation du spiral par rapport à celle d'un balancier de référence et une fois que la fréquence correspond, la longueur du spiral est ajustée. De nos jours, rares sont les horlogers maîtrisant cette activité particulière et elle symbolise bien le travail effectué au sein de la Manufacture.

L'imposant calibre monopoussoir 16-29 (d'un diamètre de 38,4mm) qui équipe le chronographe Vintage constitue un des plus beaux calibres à remontage manuel. Ces caractéristiques s'inscrivent dans la plus pure tradition horlogère:
  • une architecture classique
  • une basse fréquence (2,5hz)
  • un balancier à vis d'une taille importante: 14,5mm de diamètre
  • une réserve de marche de 55 heures
  • une finition irréprochable dont la "patte" de la Manufacture se retrouve dans le pont du chronographe en V et avec la présence de la flèche Minerva.


La taille du calibre 16-29 permet l'utilisation d'un boîtier d'un diamètre de 43,5mm sans que cela ne paraisse inadapté. Au contraire, un grand sentiment s'équilibre règne à travers cette montre. Le cadran, en émail grand feu, reprend la disposition de certains chronographes du début du siècle dernier avec faisant cohabiter deux échelles: la télémétrique dans le pourtour et la tachymétrique en spirale au centre. Ce type de cadran se revoit régulièrement maintenant, l'esprit néo-rétro ayant du succès, comme ce fut le cas avec le chronographe Breguet.

Tout comme celle du calibre, la finition du cadran est irréprochable. Il existe en deux couleurs: en blanc pour la version en or rose et en noir pour la version en or gris. Chaque version est disponible en série limitée de 58 montres.


J'ai personnellement une préférence pour le cadran noir, d'aspect plus moderne que le blanc. De plus, il réduit le sentiment de taille et la montre semble moins imposante.

De par sa taille, son poids, son cadran particulier, le chronographe Vintage dégage une belle présence au poignet. Le boîtier ne comporte pas de fond cuvette comme cela est le cas régulièrement des autres modèles de la marque, ce qui le rend plus fin (13,55mm) et donne un style plus élancé à la montre que le Grand Chronographe Authentique.


Ce Chronographe Vintage est donc pour moi une belle réalisation et une montre digne de la volonté de l'Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie de promouvoir l'art horloger traditionnel. Le plus difficile finalement pour Montblanc sera de vendre cette montre avec son nom sur le cadran car la marque allemande a besoin de se constituer une image sur ce segment. Cependant, les travaux menés avec Minerva montrent que la démarche adoptée va dans le bon sens.

Commentaires

peter a dit…
HELLO
i am webmaster of itshot
can you please let me know what is the cost for a link on this website ( http://equationdutemps.blogspot.com/ )for one keyword in header section. or side wide link cost for 1 month and 3 month

waiting for reply.....

thanks
peter