Audemars Piguet: Royal Oak Offshore Diver

La Royal Oak Offshore Diver est une nouveauté du SIHH2010. Elle officialise l'arrivée de façon permanente d'une montre de plongée dans la collection, les différentes versions de la Scuba étant des éditions limitées boutique.

La Diver reprend évidemment les codes esthétiques de la ROO tout en les adaptant au contexte d'une montre de plongée:
  • l'échelle de plongée est définie par un réhaut tournant interne dont la rotation unidirectionnelle s'effectue par le bais d'une couronne à 10 heures
  • la lisibilité des aiguilles et des index, de la trotteuse et des indications du réhaut a été optimisée et afin d'assurer un bon contraste, le motif du cadran est le "Méga Tapisserie" noir
  • le fond et le verre ont été épaissis
  • le mouvement est inséré dans un coffre-fort anti-magnétique
  • la boucle ardillon a été agrandie
Vous noterez ainsi la forme particulière de l'aiguille des heures aux deux bandes latérales supplémentaires de dépôt luminescent corrigeant en cela un reproche fait à la Scuba: la faible différence entre l'aiguille des heures et des minutes.

Ces spécificités techniques, qui traduisent le soin apporté à sa conception, conduisent à une étanchéité de 300 mètres, certes bien suffisante, mais totalement en retrait par rapport à des performances présentées par la concurrence. Cependant, et c'est en cela que cette montre est intéressante, son grand atout n'est pas d'afficher l'étanchéité la plus impressionnante du marché mais d'être une des montres de plongée en acier les plus luxueuses du marché.

La finition apportée aux éléments est ainsi excellente: les index et les aiguilles en or gris sont facettés, le boîtier en acier inoxydable (d'un diamètre de 42mm et d'une épaisseur de 13,75mm) alterne est tantôt poli, tantôt satiné, le motif du cadran donne du relief, les huit vis hexagonales sont bien entendu polies.

Dans ce contexte de raffinement, AP a choisi d'utiliser son calibre automatique maison, le 3120 en lieu et place du 2325 utilisé pour la Scuba. La montre profite donc de toutes les caractéristiques du 3120:
  • une fréquence de 3hz
  • le stop-secondes
  • la réserve de marche de 60 heures
  • le réglage du balancier par les masselottes
  • le pont du balancier traversant fixé de part et d'autre de la platine
  • un rotor en or et une qualité de finition technique et décorative irréprochable
Ce calibre n'est cependant pas visible, le fond du boîtier étant plein ce qui est totalement logique compte tenu de la vocation de la montre.

Grâce à la boucle ardillon agrandie et à la qualité du bracelet caoutchouc, la montre se positionne bien sur le poignet ce qui est important compte tenu de son poids.

Légèrement plus ramassée que la Scuba, la Diver m'a convaincu par la qualité de son exécution et par l'utilisation du calibre 3120. Je la trouve d'ailleurs bien plus belle que sa devancière. Maintenant, elle devra être testée dans un contexte aquatique avec toutes les contraintes qui s'en suivent pour juger si elle constitue une belle référence en tant que montre de plongée. Pour ceux qui recherchent une montre sportive et raffinée sans forcément se préoccuper de ses performances spécifiques de plongeuse, cette Diver constitue un très bon choix et traduit tout le savoir-faire d'Audemars Piguet dans ce domaine.

Commentaires

Anonyme a dit…
Belle interprétation sportive d'une 15202 ou 15300 sans surjouer comme une Offshore classique