Omega: Ploprof Seamaster 1200

L'exercice qui consiste à rééditer une montre mythique est toujours délicat. En présentant la Ploprof Seamaster 1200, Omega ne choisissait pas la facilité tant le modèle original est apprécié des amateurs de la marque pour son originalité et ses caractéristiques.

Et pourtant, Omega a réussi dans son entreprise. Du point de vue puriste des choses, une énorme concession a été cependant faite: exit le boîtier monobloc de la montre originale ce qui peut surprendre car c'était l'argument clé. Mais la version actuelle profite en contrepartie de toutes les avancées technologiques en matière d'usinage, des process qualité actuels (comme le prouve l'étanchéité revue à la hausse, 1.200m) et utilise le calibre in-house 8500.

Côté design: pas de souci, on reconnaît sans difficulté les racines de cette montre. Cependant, plusieurs changements apparaissent:
  • le boîtier qui n'est donc plus monobloc,
  • la taille et la proportion de la montre, différentes (55x48mm, 17,5mm d'épaisseur),
  • le poussoir de déblocage de la lunette tournante en métal,
  • le système protecteur de la couronne,
  • la présence de la date à 4h30.
Le cadran, le boîtier sont excellemment finis donnant une touche luxueuse à cette montre de caractère.

Le nouveau calibre 8500 est particulièrement adapté à ce contexte. Il aurait été en effet dommage d'y loger un calibre plus courant, comme un 2824-2 par exemple, cela aurait donné une impression de moteur de mobylette devant tracter une caravane.

Compte tenu du poids très important de cette Ploprof, il est conseillé de s'orienter vers le bracelet Mesh et ce pour plusieurs raisons: il est d'abord d'une conception très aboutie (finition, fermoir, réglage, confort) et ensuite, son poids propre permet d'équilibrer le poids de l'ensemble. L'utilisation d'un bracelet plus léger donne alors l'impression que tout le poids est "ramassé" dans le boîtier ce qui rend la montre moins confortable.


Le grand atout de cette montre est sa "gueule" incroyable. A titre personnel, je trouve que la gamme Omega actuelle manque de caractère, est trop aseptisée. Cette Ploprof balaye cette impression. Elle est excessive, imposante, hors norme. On l'adore ou on la déteste. Elle est importable dans un contexte habillé et se refuse à être une montre polyvalente. Tant mieux! C'est ce qui lui donne tout ce charme, tout cet attrait. Une montre à voir et à essayer impérativement!


Commentaires