Seiko: Spring Drive Phases de Lune 2008

La Spring Drive Phases de Lune, une des rares montres Phases de Lune sans quantième, est peut-être ma Seiko préférée. En effet, je considère cette montre comme étant extrêmement aboutie, conciliant la réussite esthétique avec l'efficacité de la technologie Spring Drive.

Le modèle suivant fut présenté par Seiko en 2008, succédant à sa version antérieure qui date de 2006. Il s'agit d'une édition limitée de 200 montres.

Je reproche assez régulièrement à Seiko de proposer à travers ses collections haut de gamme (que ce soit par le biais des Grand Seiko ou de la marque Credor) des montres certes très bien conçues et à la finition irréprochable mais à la froideur un peu clinique.

Or ici, une espèce de magie opère. Le charme de la montre provient du contraste entre le glissement parfait de l'aiguille des secondes et la complication, si lente et poétique, consistant à afficher les Phases de Lune.


La différence majeure par rapport à la version antérieure provient de l'indicateur de la réserve de marche. Cet indicateur se trouve dans une zone du cadran à la texture plus brillante, apportant ainsi, tout en conservant une certaine harmonie, un peu de fantaisie. Le rendu est très réussi car le cadran prend de beaux reflets selon la lumière.

Le calibre qui équipe la montre est le 5R67, aux 288 composants et qui possède une réserve de marche de 72 heures. Sa finition est sans défaut et il est décoré sobrement mais élégamment grâce à des cotes en rayons. Seiko a souhaité conserver un aspect visuel "technique" au calibre.


C'est un vrai régal que de porter cette Spring Drive. Son diamètre est légèrement supérieur à 42mm mais l'épaisseur de la lunette la rend plus petite qu'elle n'est. Elle se positionne parfaitement sur le poignet et est très confortable.

Rapidement, notre regard se laisse hypnotiser par le parcours fluide et continu de la trotteuse.

La montre est relativement épaisse. Mais heureusement, le design particulier du boîtier permet d'éviter le côté "boîte de thon" que l'on peut retrouver dans certains modèles.

Le bracelet croco ne m'a pas convaincu en revanche mais cela n'altère en rien mon sentiment plus que favorable sur cette Seiko. Je dois avouer que je suis totalement sous son charme car Seiko a su allier à travers cette Spring Drive rigueur et originalité, technique et poésie. Le positionnement tarifaire peut certes sembler élevé pour une Seiko (près de 5.000 euros) mais la qualité de cette montre le justifie sans problème.

Je souhaite remercier l'équipe du Seiko Center de la rue Bonaparte à Paris pour son accueil chaleureux.

Commentaires