samedi 9 mai 2009

Audemars Piguet: Tourbillon Automatique Extra-Plat

Ce Tourbillon Automatique Extra-Plat fait partie des pièces qui ont marqué la riche histoire d'Audemars Piguet. Fruit de la collaboration entre André Beyner et Maurice Grimm, cette montre lors de sa présentation en 1986 constituait en effet une grande première car logeant un calibre automatique à Tourbillon dans un boîtier extra-plat.

Son design très particulier lui donne beaucoup de caractère. Cependant, il n'est pas sans rappeler celui de l'Ellipse d'Or de Patek Philippe qui elle fut présentée 18 ans auparavant.

3 détails captent immédiatement notre attention:
  • le positionnement du Tourbillon à 11 heures
  • la masse oscillante visible côté cadran par le biais d'un guichet à 6 heures
  • et la décoration en rayons du cadran en or (autrement appelé motif "gloire")
La montre est tout en délicatesse, la taille du boîtier étant de 29 sur 36mm. Afin de ne pas provoquer de rupture de ligne, la couronne se trouve sur le fond du boîtier. Malheureusement, le calibre 2870 n'est pas visible.

Au poignet, le côté totalement décalé voire démodé de la montre lui donne paradoxalement un certain charme. Sa taille contenue la rend harmonieuse et on prend du plaisir à observer le Tourbillon et le rotor.

Montre atypique, cette Audemars Piguet séduira soit le collectionneur recherchant une pièce ayant marqué de son empreinte l'histoire de l'horlogerie soit le dandy légèrement décati. En tout cas, nous ne pouvons pas nous empêcher de mener une réflexion sur l'évolution des tendances horlogères. Il y a plus de 20 ans, cette montre Tourbillon était présentée dans un boîtier tout en finesse. De nos jours, les Tourbillons sont déclinés dans des boîtiers body-buildés. Est-ce vraiment un progrès en matière d'élégance?

Aucun commentaire: