dimanche 17 mai 2009

Audemars Piguet: Jules Audemars Grande Sonnerie Carillon

Présentée à la fin des années 90, cette montre témoigne de tout le talent de la Manufacture Audemars Piguet Renaud Papi. En effet, il s'agit de la seule montre Grande Sonnerie comportant un dynamographe c'est-à-dire un indicateur du couple réel délivré par le barillet. Lorsque l'aiguille du dynamographe se trouve dans la section droite en position verticale, le couple est alors optimal. En revanche, si elle se trouve dans l'autre segment (comme c'est le cas sur les photos), le couple est alors insuffisant ce qui peut nuire à la précision de la montre.

Vous trouverez ici une représentation en 3D du fonctionnement du dynamographe (ne fonctionne qu'avec IE).

Le cadran est organisé très simplement, le dynamographe est placé discrètement à côté de la petite seconde. La réserve de marche est quand à elle une réserve de sonnerie. En mode Petite Sonnerie, cette réserve est de 60 heures contre 20 en mode Grande Sonnerie.

La sélection entre les différents modes (silence, PS ou GS) s'effectue par le biais d'un sélecteur situé à droite du boîtier en platine (et d'un diamètre de 39mm). Le poussoir de la Répétition Minutes est à 10h.

Rappelons donc les fonctions de la montre.
  • En mode Grande Sonnerie, elle sonne automatiquement les heures et les quarts.
  • En mode Petite Sonnerie, elle sonne automatiquement les heures
  • Silence: aucune fonction de sonnerie n'est active. Il est indispensable de règler l'heure de la montre lorsqu'elle est en mode silence.
  • Lorsque le poussoir de la Répétition est pressé: les heures, les quarts et les minutes à la demande.
La montre peut porter le terme de Carillon du fait de la présence de 3 marteaux lui permettant de sonner les quarts d'heure sur 3 notes différentes. Ces 3 marteaux se distinguent facilement lorsque nous retournons la montre:


Le calibre 2891 surprend par sa parfaite organisation et son rendu visuel "simple". Ce calibre, composé de 496 pièces, a une réserve de marche de 48 heures et une fréquence de 3hz. Il comporte deux barillets indépendants, l'un pour le fonctionnement de la fonction horaire, l'autre pour la Sonnerie. Selon le sens de manipulation de la couronne, chaque mécanisme est armé.

Le rendu sonore est tout à fait agréable, profitant de la présence des 3 marteaux. En revanche le son est un peu étouffé par le boîtier platine.

Même si cette Jules Audemars Grande Sonnerie n'a pas forcément la vocation d'être une montre de tous les jours du fait de sa délicatesse, grâce à sa discrétion et à ses dimensions contenues, elle se porte de façon très confortable. A noter cependant qu'elle n'est pas étanche.

Ce fut donc un vrai plaisir de découvrir cete montre un peu paradoxale car derrière son apparente simplicité, se cache une totale maîtrise d'une des plus belles complications horlogères. Je souhaite remercier la boutique AP de Madrid, calle Don Ramon de la Cruz pour l'accueil chaleureux.

Aucun commentaire: