Haldimann: H2 Flying Resonance

Ce fut un grand plaisir que de rencontrer Beat Haldimann et son épouse à la foire de Bâle 2009. L'horloger de Thun était en effet venu avec ses deux pièces maîtresses : la H1 Flying Lyra (Tourbillon Central Volant) et la H2 Flying Resonance. Je vous propose de vous présenter cette dernière.

Il s'agit en effet d'une des montres qui m'ont le plus impressionné ces dernières années.

Présentée en 2005, elle reste une pure merveille visuelle inégalée jusqu'à aujourd'hui.

Tout le génie de cette montre réside dans la présence du double tourbillon à résonance se situant au dessus du cadran. Ce double tourbillon captive totalement le regard et on oublie presque la présence des aiguilles.

Mais il ne s'agit pas non plus d'une banale paire d'aiguille. Imaginez des extrémités d'aiguilles Breguet flottant sur le cadran et vous avez alors une bonne représentation des sensations qu'elles procurent.

La présence à cet emplacement du double tourbillon a conduit Beat Haldimann à adopter un verre Saphir en forme de dôme.


Voilà comment à partir d'un contexte classique (chiffres romains, aiguilles Breguet, boîtier simple et raffiné), nous nous retrouvons face à une des montres actuelles les plus captivantes.

Contrastant avec le ballet majestueux des aiguilles et du double tourbillon, côté calibre, c'est la sobriété qui est de mise.

Mais quel plaisir que de porter cette montre! Le boîtier d'un diamètre de 39mm a les dimensions idéales. Parfaitement équilibrée, d'une totale maîtrise, très rapidement, elle nous envoute par son raffinement et sa beauté.


Avoir eu le privilège de porter un tel chef d'oeuvre restera pour moi un de mes meilleurs souvenirs horlogers. Merci monsieur Haldimann!

Commentaires

Anonyme a dit…
Merci FX, ce fut également l'un de mes coups de coeur.

Je serai intéressé de connaître le fonctionnement des aiguilles.

Merci
GMT