dimanche 2 novembre 2008

Gérald Genta: Octo Biretro

La Biretro est le modèle le plus simple de la collection Octo.

Mais chez Genta, la simplicité n'est jamais réduite à sa plus simple expression. Comme son nom l'indique, la Biretro cumule deux systèmes d'affichage rétrogrades: celui des minutes et celui de la date. Bien évidemment, nous retrouvons également l'heure sautante chère à la marque.

L'Octo existe en deux tailles: 39mm ou 42,5mm. Je dois avouer que du fait de la forme octogonale caractéristique du boîtier, des proportions généreuses, la "petite" taille me suffit amplement. C'est donc le modèle que je préfère, avec le cadran noir et en or rose.

Le boîtier est superbe et chaque détail a été traité avec soin:


Mais ce qui attire l'oeil avant tout est le cadran laqué: dessiné avec originalité, les fonctions y sont parfaitement intégrées. La qualité de son exécution est remarquable. Selon l'inclinaison, la lumière, il prend différentes teintes et les cloisons ressortent. Visuellement, c'est un régal.


Le calibre est le GG7722 d'une réserve de marche de 42 heures et d'une fréquence de 4hz. Sa base est le GP3100 auquel a été rajouté le module d'heures santantes et de minutes et date rétrogrades propre à la manufacture.

Le rotor en or est décoré avec le perlage caractéristique de Genta:


Au poignet, la montre se révéle être très confortable (quelle que soit sa taille). Cela est dû à la forme du boîtier qui épouse bien le poignet.

De nouveau, on apprécie les jeux de lumière:




Cette montre est très attachante et est une de mes Genta préférées. L'absence de trotteuse s'oublie et on se laisse séduire par la beauté du cadran. Evidememment, dans ce segment de prix (+ 22KE), la concurrence ne manque pas. La Biretro a cependant des beaux atouts: son originalité tout en préservant un certain classicisme, son boîtier généreux et le spectacle offert par le cadran séduiront l'amateur recherchant une montre décalée... mais qui reste distinguée.

Aucun commentaire: