Audemars Piguet: Royal Oak Offshore Survivor

Un grand merci à la boutique AP de Paris qui m'a fait découvrir cette nouvelle déclinaison de la ROO: la Survivor.

Cette série limitée de 1.000 pièces se distingue cependant de ces devancières par son design, les matériaux utilisés et son orientation.


Vous remarquerez le guillochage du cadran en motif "Méga Tapisserie" que l'on retrouve sur le bracelet.

La pièce se veut ainsi à la fois high-tech et extrêmement résistante.

Le titane noirci a été utilisé pour le boîtier, les plots, les poussoirs, la couronne et la bouclette du bracelet. La partie supérieure de la lunette est en céramique. Le bracelet est en caoutchouc vulcanisé.

La montre est étanche à 100m et son boîtier comporte un système anti-magnétique.

Le calibre qui l'équipe est le calibre automatique 3126/3840 à 60 heures de réserve de marche. Son rotor est en or 22 carats monté sur un roulement à billes. Le propriétaire de la montre ne pourra cependant pas l'admirer, anti-magnétisme oblige, le fond est doté d'une texture spéciale antidérapante.

Les protége-poussoirs sont imposants:


Une fois ouverts:


Au poignet, la montre est confortable grâce à la légèreté des matériaux:



L'intérêt majeur de cette montre réside donc dans son look "tranché". Se voulant montre baroudeuse mais avec une étanchéité limitée à 100m, elle séduira plus les aventuriers urbains que les vrais Indiana Jones. Clairement, elle ne laisse pas indifférent: ses détracteurs la trouvent guère jolie (pour ne pas dire plus), ses fans considèrent qu'il s'agit d'une évolution réussie du dessin de la ROO. En ce qui me concerne, je dirais simplement que d'autres modèles me plaisent plus chez AP.

De nouveau, un grand merci à la boutique AP de Paris pour son acceuil chaleureux!

Pour en savoir plus:

Le site dédié à la Survivor

Commentaires