lundi 20 octobre 2008

Roth&Genta: Visite de la Manufacture (2/2)

Nous poursuivons la visite par l'atelier des petites complications même si ce terme peut prêter à sourire. En effet, la montre Genta la plus simple a un mécanisme d'heures sautantes et de minutes rétrogrades.




Une pièce destinée à l'Arena Spice:


Puis nous arrivons à l'atelier le plus impressionnant de la Manufacture: celui des montres Répétitions et des Grandes Sonneries.

Bernard Aeschlimann et son équipe nous reçoivent au sein de l'atelier qui est en fait l'atelier historique de Daniel Roth.

Gérald Roden nous explique pourquoi cet atelier est si spécial pour la Manufacture.

Grâce au talent des maîtres-horlogers, à leur expérience, et aussi à l'investissement et à la recherche effectuée par la Manufacture, les Grandes Sonneries en provenance de Roth ou de Genta sont des pièces d'exception pouvant être comparées à celles de Patek Philippe.

Un laboratoire acoustique a ainsi été mis en place permettant une étude précise des sons et de leurs paramètres afin de se rapprocher de la perfection.

Gérald Roden nous montre un exemple de résultat d'analyse obtenu par le laboratoire acoustique:

La concentration des horlogers est totale. Ils ne peuvent produire que 3 Grandes Sonneries chacun. C'est dire la complexité du montage et du réglage de telles montres.



Une Octo Grande Sonnerie (les vis ne sont pas les vis définitives bien entendu). Il est fascinant d'observer le balet des 4 marteaux lorsque la montre sonne:

La démonstration du maître-horloger est suivie avec attention:

Le nombre de pièces qui composent un calibre peut dépasser les 950 dans le cas de l'Octo Grande Sonnerie.

Les calibres sont visuellement un régal:


La visite se termine avec ces magnifiques pièces.

De nouveau un grand merci à toute l'équipe de la Manufacture ainsi qu'à celle de la Boutique Genta à Paris pour cette superbe journée!

Aucun commentaire: