MB&F: Horological Machine n°1

J'ai eu la chance de pouvoir essayer une pièce d'exception: la Max Büsser&Friends Horological Machine n°1.

Au-delà de la montre, c'est la démarche de Max Büsser qui est originale. Si la marque s'appelle Max Büsser&Friends, ce n'est pas par hasard. Il s'agit bien d'un travail collectif où chaque personne a apporté sa pierre à l'édifice. Ainsi sur le site (http://www.mbandf.com), nous apprenons qui a fait quoi dans cette montre.

La Horological Machine n°1, c'est une montre étonnante qui présente les caractéristiques suivantes:

Taille: 41mm de haut, 64mm de large, 14mm d'épaisseur. Le boîtier est composé de 48 pièces.

Calibre: calibre automatique de 376 pièces et 81 rubis (fréquence : 4hz avec tourbillon. 7 jours de réserve de marche. Et surtout: 4 barillets! Ils fonctionnent en parallèle afin d'optimiser leur fonctionnement.

L'heure se lit à gauche, les minutes à droite et le tourbillon est au centre. L'indicateur de RDM, discret, est parfaitement intégré dans le cadran.

La lecture de l'heure devient rapidement naturelle.

Une forme de boîtier unique!

Une superbe finition:

Le calibre avec son rotor "Goldorak" (en astero-hache pour les puristes). Laurent Besse et Peter Speake-Marin, pour leur travail sur le calibre, sont crédités.


Et au poignet... cela le fait malgré sa taille imposante! Encore une fois, en photo, on se dit: jamais je porterais cela... et au final, on a du mal à quitter la montre.

La 1815 se fait très discrète...

Une video pour voir le Tourbillon à l'oeuvre:



Cette montre est donc le fruit d'une démarche originale. Grâce à son passé chez Harry Winston où il était responsable de la collection Opus, Max Büsser est un formidable chef d'orchestre. Malgré le nombre de personnes impliquées, le résultat, certes fort surprenant, sous certains aspects, excessif, reste cependant cohérent. L'Horlogerie Indépendante est faite pour nous surprendre: la HM n°1 nous le rappelle brillamment.

Pour en savoir plus:

Le site de Max Büsser&Friends

Commentaires