mercredi 3 septembre 2008

Kari Voutilainen: Montre Observatoire

Ce n'est pas tous les jours que nous avons l'occasion de voir une montre ayant été récompensée au Grand Prix d'Horlogerie de Genève.

La montre "Observatoire" de Kari Voutilainen le fut en 2007 dans la catégorie Montre Homme.

Un grand merci au propriétaire de la montre qui m'a laissé la prendre en photos!

On retrouve bien entendu les caractéristiques des belles montres chronomètriques d'il y a quelques décennies:
  • basse fréquence (18000)
  • gros balancier (à noter ici l'absence de raquette) : plus de 13mm de diamètre pour un calibre de 30mm
  • remontage manuel
Le calibre est un calibre Peseux 260 retravaillé, ajusté et surtout fini par Kari Voutilainen.


Lorsqu'on découvre la montre, on est très rapidement impressionné par son esthétique à la fois classique et originale. Le guillochage est superbe et les aiguilles, surprenantes, ne laissent pas indifférent.

Les chiffres appliqués donnent du relief au cadran tout comme les différents guillochages et les index:


Les finitions sont personnalisables y compris au niveau de la forme des aiguilles, le cadran ou des cornes du boîtier. Ici, le propriétaire a souhaité cette couleur particulière pour les 4 index principaux. Cela donne de la chaleur au cadran et une touche d'originalité. Une excellent idée!

Evidemment, le travail côté calibre n'est pas en reste:

Si on est d'abord surpris par les finitions (les anglages sont à tomber), ce qui attire l'oeil très rapidement est l'aspect très original du coq du balancier. Cette façon de le présenter est à la fois simple et intrigante!

Le spiral est composé de 2 courbes combinant une courbe Breguet et une courbe Grossmann. La montre Observatoire est la première montre du XXIième siècle à utiliser ce type de courbe.

Le remontage, comme pour pouvez l'imaginer est très agréable.

Le boîtier a un diamètre de 38mm et une épaisseur de 10,5mm. La montre semble plus grande, du fait de la grande ouverture du cadran. Comparez avec la 1815 qui fait 39mm de diamètre:

Au poignet, la montre est très confortable.


Les cornes sont astucieusement placées, donnant de la hauteur au boîtier et contribuant au confort.
Bref, vous l'avez compris, je suis sous le charme de cette montre. Une question vient à l'esprit : et par rapport à la Simplicity?

La simplicity a un plus : son calibre est 100% original. Cependant, le Peseux 260 était un calibre construit pour les concours chronométriques et les solutions techniques que Kari Voutilainen a apportées (Courbe Grossman, coq de balancier particulier) ainsi que les finitions magnifiques font que la montre Observatoire est au moins aussi désirable que la Dufour. Et personnellement, les petites touches esthétiques de Voutilainen (aiguilles, cornes) me plaisent beaucoup.

Une dernière photo pour finir:

De nouveau, un grand merci au propriétaire de la montre et désolé pour la poussière présente sur les photos!

Pour en savoir plus:

Le site de Kari Voutilainen

Aucun commentaire: